La maladie de Lyme transmise par les tiques | SB
/wellbeing/health
Santé

La maladie de Lyme transmise par les tiques

Il existe au Québec, des parasites différents des puces, qu'on appelle tiques et qui peuvent transmettre des maladies dangereuses pour les animaux et les humains comme la maladie de Lyme. Il faut savoir comment les prévenir. Les tiques et la maladie de Lyme sont maintenant endémiques dans certaines régions du Québec et la prévalence de la maladie de Lyme est en expansion.

 

Qui sont les tiques?

 

Les tiques sont des parasites de la famille des araignées. Elles mesurent environ 2-3mm de long et ressemblent à une graine de sésame brune. Elles n’ont rien à voir avec les puces. Elles se nourrissent également du sang des animaux ou des humains, mais contrairement aux puces qui vivent, se nourrissent et se reproduisent sur l’animal, les tiques vivent au sol.

 

Lorsqu’une tique a faim, elle grimpe aux herbes ou buissons, tend sa première paire de pattes en attendant qu’un animal (ou un humain) passe par là. Donc, ce ne sont pas les chiens qui transmettent les tiques aux humains, les deux espèces l’attrapent de la même façon, soit dans l’environnement. Lorsqu’une tique s’accroche à un animal, elle enfoui ses pièces buccales dans sa peau et ne bouge plus pendant qu’elle aspire du sang. Son repas dure généralement 3 à 14 jours. Elle se gonfle de sang jusqu’à ressembler à une bosse sur la peau d’environ 1cm de diamètre. On peut alors la confondre avec une masse cutanée. À la fin de son repas, elle lâche prise et tombe dans l’environnement jusqu’à son prochain repas, 2 à 5 mois plus tard. Une tique consomme trois repas dans toute sa vie.

 

 

Le danger des tiques

 

Puisqu’une tique prend 3 repas de sang sur 3 animaux différents pendant sa vie, elle peut transmettre différentes maladies.  La principale au Québec, c’est la maladie de Lyme, une bactérie qui peut affecter chats, chevaux, moutons, vaches, mais principalement les chiens et les humains.

 

Plusieurs espèces de tiques existent, mais celle dont on doit particulièrement se méfier, c’est Ixodes scapularis. Selon les données du Laboratoire de santé publique du Québec, 8 à 15% des individus de cette espèce, qu’on surnomme la tique du chevreuil ou la tique à pattes noires, seraient susceptibles de transmettre la maladie de Lyme.

 

Pour votre information, ce n’est pas parce que vous n’avez jamais vu de tique sur votre animal qu’il n’en a jamais eu... Rappelez-vous qu’elles ne vivent pas sur l’animal et lors de leurs visites, elles sont généralement discrètes!

 

La maladie de Lyme

 

Chez le chien, la maladie de Lyme passe d’abord inaperçue. Même si une tique porteuse de la maladie de Lyme pique un chien, il n’attrapera pas nécessairement la maladie et s’il l’attrape, la maladie peut quant même rester asymptomatique. Lorsque les symptômes apparaissent, il s’est généralement écoulé 2-5 mois depuis l’infection. L’animal présente une fièvre accompagnée d’une boiterie alternante (qui change de patte!)

 

Chez l’homme, l’infection initiale occasionne une lésion cutanée typique en forme de cible de plus de 5cm et qui se manifeste généralement entre 3 et 30 jours après la piqûre. Certains présentent également fièvre, maux de tête et fatigue. Sans traitement, des complications chroniques systémiques comme des arthrites ou des infections neurologiques et cardiaques peuvent survenir.

 

Chez les animaux et les humains, on traite la maladie de Lyme avec des antibiotiques.

 

Comment prévenir les tiques et les maladies transmises par les tiques?

 

-          S’INFORMER DES ZONES À RISQUE : Selon les données du Laboratoire de santé publique du Québec, la tique à pattes noires se trouve maintenant dans presque toutes les régions de la province. Elles sont particulièrement nombreuses dans les régions de la Montérégie, de Montréal, de la Mauricie et du Centre-du-Québec, des Laurentides, de la Capitale-Nationale et de Lanaudière. Informez-vous du risque présent dans les régions où vous prévoyez faire des activités en nature.

-          ÉVITER L’EXPOSITION : Puisque les tiques se trouvent dans les boisés et les herbes hautes, restez dans les sentiers bien dégagés et gardez votre chien en laisse dans les zones à risque. Sachez qu’un boisé urbain n’est pas à l’abri des tiques!

-          PORTER DES VÊTEMENTS LONGS : Recouvrez votre peau lors des activités en zone à risque. Introduisez le bas de vos pantalons dans vos chaussettes.

-          UTILISER UN RÉPULSIF : Chez l’homme, l’utilisation d’un produit à base de DEET est efficace pour prévenir l’attachement de la tique sur la peau traitée, sans toutefois tuer la tique.

-          EXAMINEZ-VOUS, VOS ENFANTS, AINSI QUE VOS ANIMAUX : Puisqu’une tique porteuse de la maladie de Lyme met en générale plus de 24h avant de transmettre la bactérie via une piqûre, prenez l’habitude d’examiner minutieusement les membres de votre famille ainsi que vos animaux au retour d’une promenade dans une zone à risque. Si vous trouvez une tique, vous devez la retirer immédiatement en portant des gants!

-          TRAITEMENTS POUR ANIMAUX: Puisque les tiques sont plus résistantes que les puces, les traitements contre les puces ne sont pas nécessairement efficaces contre les tiques. Pour les chiens et les chats, certains médicaments destinés à la protection contre les puces et les parasites internes démontrent également une certaine efficacité contre les tiques et peuvent être utiles. Toutefois, avant de mourir, la tique doit consommer le sang des animaux auxquels on administre ces médicaments. Elle peut donc avoir le temps de transmettre la maladie de Lyme si elle en est porteuse. Les produits à base de perméthrines peuvent tuer les tiques avant qu’elles n’aient le temps de transmettre la maladie de Lyme, mais leur efficacité est de courte durée et leur utilisation est à proscrire chez le chat chez qui leur effet peut être potentiellement fatal. Les perméthrines sont sécuritaires chez le chien, mais leur utilisation est contrindiquée si l’animal est en contact avec un chat, une femme enceinte ou qui allaite, un jeune enfant, une personne asthmatique ou présentant des problèmes de peau. Il n’existe à ce jour aucun traitement préventif d’une efficacité de 100% contre les tiques.

-          VACCIN : Un vaccin contre la maladie de Lyme existe pour les chiens. Consultez votre vétérinaire pour déterminer s’il est recommandé pour votre animal.

 

Comment retirer une tique?

 

Lorsque vous trouvez une tique sur votre animal (ou sur vous...), CE N’EST PAS LA FIN DU MONDE. Ne la touchez pas avec vos mains nues, ne l’écrasez surtout pas et suivez les instructions pour la retirer sans délais.

 

Pour extraire une tique, portez des gants, utilisez une pince fine. Saisissez la tique le plus près possible de la surface de la peau et tirez la tique dans un axe de 90 degrés par rapport au plan de la peau dans un mouvement sûr et constant sans la tourner. Après l’extraction, lavez le site de la piqûre avec de l’eau et du savon et lavez-vous les mains.

 

Si vous n’êtes pas confortable pour extraire une tique trouvée sur votre animal, consultez sans délais le technicien de votre vétérinaire qui pourra s’en occuper. Il pourra également s’assurer que toute la tique a bien été extraite et que les pièces buccales du parasite ne sont par restées enfouies dans la peau.

 

Puisque ce ne sont pas toutes les tiques qui sont porteuses de la maladie de Lyme, conservez la tique dans un contenant rigide et propre pour la faire analyser par un laboratoire. Apportez le parasite à votre vétérinaire, il sera en mesure de faire les démarches pour vous. Si vous avez retiré une tique de la peau d’un humain, consultez votre médecin pour la faire analyser.  

 

En conclusion, les tiques et la maladie de Lyme sont en émergence au Québec. Ce n’est pas toutes les tiques qui transmettent la bactérie. Le meilleur moyen de prévenir la maladie, c’est de prévenir les tiques. Concernant votre animal, aucun produit n’est efficace à 100%, contactez votre vétérinaire pour obtenir les produits préventifs sécuritaires et adaptés au risque encouru par votre animal.

 

Pour de plus amples informations, consultez le site de Santé Canada sur la maladie de Lyme :

http://www.canadiensensante.gc.ca/diseases-conditions-maladies-affections/disease-maladie/lyme/index-fra.php

 

Feuillet d’information sur la maladie de Lyme du Ministère de la Santé et des Services sociaux :

http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/fichiers/2015/15-227-02F.pdf

 

À lire aussi

Et encore plus