Retrouvez vos plantes saines et sauves au printemps | Salut Bonjour
/homeandfamily/gardening

Retrouvez vos plantes saines et sauves au printemps

Au Québec, nous avons la manie de surprotéger nos plantes avant l’hiver. Malheureusement, ces excès peuvent parfois causer l’effet inverse et nuire à nos plantes plutôt que les aider. Voici la bonne marche à suivre pour retrouver vos plantes saines et sauves au printemps prochain.

 

Quel est le meilleur moment pour se préparer à l’hiver?

 

Incidemment, on constate toujours à regret que certaines personnes ont procédé trop tôt à la protection hivernale de leurs végétaux. C'est toujours pénible de voir un rosier recouvert d'un cône à la mi-octobre alors qu'il fait 12 degrés Celsius, il peut alors suffoquer et mourir de chaleur! Dans le cas particulier des rosiers, il faut attendre que la température descende à -10 degrés la nuit. En clair, cela signifie qu'il faut attendre que le sol soit gelé en surface, habituellement, vers la mi-novembre et on enlève les protections vers la mi-mars ou la mi-avril selon les régions. Toujours enlever les protections hivernales une journée nuageuse pour éviter que vos plantes «attrapent un coup de soleil».

 

Bulbes d’été (comme les dahlias ou les cannas (ou glaïeuls))

 

Vous avez retiré vos bulbes de terre ou vous devez le faire aujourd’hui? Voici comment les conserver...

 

Coupez la tige à un ou 2 pouces des bulbes. Déposez-les bulbes dans un sac de papier (jamais de plastique) ou une boîte de carton. Ajoutez de la mousse de tourbe (peat moss). Une fois par mois, allez vérifier le taux d’humidité : il faut sentir une certaine humidité sans que la mousse soit détrempée. Si ça sent mauvais, c’est mauvais signe!

 

Protection hivernale

 

Quelle plante protéger?

 

La première chose à se rappeler est que la très vaste majorité des plantes ornementales vendues au Québec sont déjà en mesure d'affronter les rigueurs de l'hiver.

 

Avant de protéger telle ou telle plante, posez-vous la question suivante :

 

« Pour quelle raison devrais-je installer une protection sur cette plante? »

 

Si vous ne pouvez donner aucune réponse valable, il est certain qu'une protection n'est pas nécessaire. 

 

Mais il y a des raisons incontournables :

 

•          Pour protéger les plantes du poids de la neige et du verglas

•          Pour éviter que les sels de déglaçage des rues n'abîment les tiges des feuillus et les conifères

•          Pour protéger les plantes qui sont dans des corridors venteux

•          Pour protéger des plantes qui sont moins rustiques

•          Pour protéger les plantes de la neige poussée par la déneigeuse

 

Pelouse

 

La dernière tonte de l’année doit être courte, à environ un pouce. Ainsi, votre gazon ne risque pas de pourrir sous le poids de la neige, les mulots ne seront pas tentés de venir se créer de petits chemins dans votre gazon et, en plus, c’est beaucoup plus facile de racler la pelouse au printemps lorsque le gazon est court.

 

Il se vend également une toile verte pour protéger la pelouse des débris laissés par les souffleurs durant l’hiver. Installée en bordure de rue, elle vous évitera bien des désagréments au printemps.

 

Vers blancs : il n’y a rien à faire contre les vers blanc à ce temps-ci de l’année.

 

On se questionne tous sur la pelouse : doit-on ramasser les feuilles ou non?

 

Si vous avez une tondeuse – déchiqueteuse, vous pouvez passer la tondeuse et laisser les petits morceaux se décomposer. Mais s’il y a 3 érables matures sur votre terrain... d’après moi il y aura trop de feuilles. La pelouse vit entre autres grâce à la lumière. Donc on peut laisser quelques feuilles... tout est une question d’exagération!

 

L'engrais d'automne, ça sert à quelque chose? Oui, c’est un engrais faible en azote, riche en potassium, qui va aider la pelouse à affronter l’hiver en santé!

 

Est-ce vrai qu'on doit semer la pelouse après la première neige? C’est possible! On utilise «un sur-semis en dormance». C’est une semence que tu incorpores au sol et qui passe l’hiver dans le sol et s’acclimate aux températures froides. Au printemps, quand la chaleur arrive, elle germe même si les températures extérieures sont froides. Novembre est le meilleur temps pour semer parce que le sol doit être sur le point de geler avec des températures qui ne monteront plus beaucoup, pour éviter que la pelouse ne germe.

 

Conifères

 

Les conifères sont probablement les plantes qui trouvent la saison froide la plus longue, car ils ne dorment pas pendant l’hiver. Ils continuent leur croissance et leur évaporation à travers leurs aiguilles qu’ils conservent tout l’hiver. Il faut donc leur apporter une attention particulière.

 

Ceci dit, il ne faut pas camoufler tous les conifères, car c’est en cette saison qu’ils sont beaux! Protégez seulement ceux qui sont placés sous les corniches, ceux situés dans les corridors venteux et ceux qui se trouvent sur le chemin de la déneigeuse!

 

Pour les nouvelles plantations de cette année, il est tard, mais je vous recommande d’arroser avant que le sol ne gèle en profondeur. C’est la meilleure prévention possible pour contrer les feuilles qui sèchent (la dessiccation foliaire). Souvent au printemps, lorsque nos nouvelles plantations de haie de cèdre tournent au roux, c’est qu’elles ont manqué d’eau en automne et en hiver.

 

Les conifères peuvent s’ouvrir sous le poids de la neige, surtout s’ils sont situés sous une corniche. À ce moment, il est préférable d’attacher nos conifères avec du filet pour bien tenir les branches ensemble.

 

Arbres fruitiers

 

Beaucoup de gens ont planté des fruitiers cette année. On veut cultiver nos petits fruits!

 

Nos amis les lièvres et autres rongeurs aiment particulièrement la sève sucrée des arbres fruitiers et vont volontiers grignoter le tour de l’écorce pendant l’hiver. Pour protéger le tronc de vos arbres, utilisez une « spirale » que vous installerez autour du tronc. ET comme la neige s’accumule, il faut penser à faire monter la spirale assez haut!

 

***Attention, vous devez absolument enlever cette spirale au printemps. Si vous la laissez, le tronc de l’arbre va s’élargir en poussant et il manquera d’air***

 

Arbustes dont les boutons floraux sont déjà présents à l’automne

 

Ces arbustes comme les rhododendrons, magnolia et forsythia ont besoin d’une protection pour que les boutons floraux passent à travers l’hiver! Les écarts de température posent problème : de -10 à 10 puis -30 la semaine d’après...  Résultat : cachés à l’intérieur d’une « tente » les boutons floraux meurent... Il existe une nouvelle toile plastifiée et noire d’un côté. Le côté noir va à l’intérieur et protège les plantes des écarts de température!

 

Vivaces

 

La grande question : est-ce qu’on aura de la neige ou non? Il ne faut pas oublier que la neige est un isolant naturel.

 

Dans le doute, laissez le feuillage de vos plantes fragiles à découvert et recouvrez les racines d’un bon 2 à 3 pouces de paillis de cèdre. La neige s’accumulera alors plus facilement. Si vous coupez le feuillage de vos vivaces à l’automne, laissez au moins 6 pouces de tige pour que la neige s’accumule bien.

 

Rosiers

 

Les rosiers rustiques n’ont pas besoin de protection hivernale conventionnelle comme les cônes à rosiers. Je vous suggère toutefois de les « buter », c'est-à-dire ajouter de la terre ou de la mousse de tourbe au pied des racines pour les protéger et attacher les branches pour éviter que le poids de la neige ne les casse.

 

Les rosiers non rustiques, tels les hybrides de thé ou les grandiflora, ont besoin d’une protection hivernale. Ajoutez de la mousse de tourbe au pied des racines et taillez votre rosier pour qu’il puisse entrer dans votre cône (bref, on taille le moins possible). Déposez votre cône sur le rosier puis une roche ou une brique pour maintenir votre cône en place. Si votre cône n’a pas de trou, faites-en 2 ou 3 sur le dessus pour permettre à l’air de circuler.

 

Arbustes

 

Les arbustes à haies sont souvent malmenés par la neige poussée par les souffleurs l’hiver. Si c’est le cas pour certains arbustes chez vous, je vous conseille d’attacher les branches avec de la corde horticole (en chanvre ou en jute). N’utilisez jamais de corde plastifiée, car elle pourrait blesser les branches. Attendez que toutes les feuilles soient au sol, remontez les branches vers le haut et attachez-les assez serré.

À lire aussi

Et encore plus