Trois bons vins pour célébrer sans se ruiner | SB
/kitchen/wineandcocktails
Vins & Cocktails

Trois bons vins pour célébrer sans se ruiner

Un blanc à prix d'ami qui aura parfaitement sa place à l'apéro!

 

Vinho Regional Alentejano 2016

Chaminé - Cortes de Cima

Alentejo - Portugal

Code : 11156238

Prix : 12,65$

Disponibilités : 130 succursales en province

Servir à 9-10 degrés Celsius

 

Canapés au fromage, au poisson, aux fruits de mer...

 

Cette cuvée portugaise offre des sourires un peu partout où elle passe! Un vin facile, délicatement parfumé, sans sucre et sans bois qui n'a aucunement besoin de «maquillage-techno» pour se faire remarquer. C'est net, frais, précis, sans flafla et sans faille pour moins de 13 douilles. Buvez-le dans les 12 à 18 mois suivant son achat pour pleinement profiter de sa vitalité et de son tonus.

 

Un fort réussi rouge de Bordeaux à moins de 20 $!

 

Blaye - Côtes de Bordeaux 2015

Château Moulin Neuf - Révélations d'Hubert de Boüard - Yvon Mau

Bordeaux - France

Code : 13476227

Prix : 18,70$

Disponibilités : 140 succursales en province

Servir à 16-17 degrés Celsius

 

Escalope de veau parmigiana, pâté chinois, saucisses de gibiers...

 

Vous les savez les bons rouges de Bordeaux à moins de 20$, ça ne court pas les rues! Et bien, je vous conseille de courir pour aller vous chercher celui-ci assez rapidement les amis, car il est fort réussi! Le millésime 2015 lui va à ravir et sans vouloir vous pousser dans l'excès ou l'abus de consommation, vous verrez qu'un verre en appelle assez rapidement un autre! Il vous sera possible d'oublier la bouteille encore 3-4 ans dans votre réserve.

 

Un Tempranillo qui vous en fera «boire» de toutes les couleurs!

 

Vino de la Tierra Castille Léon 2008

Dehasa La Granja - Alejandro Fernández

Castille Léon - Espagne

Code : 928036

Prix : 21,80$

Disponibilités : 115 succursales en province

Servir à 16-17 degrés Celsius

 

Côtes levées, jarret d'agneau, osso bucco, entrecôte sauce au poivre...

 

Malgré ses 10 ans d'âge, ce fougueux gaillard ibérique a encore du «punch», de la virilité, de bonnes épaules et de l'aplomb! Un vin mûr, boisé, savoureux, imprégnant et tout d'un bloc qui laissera bien peu de papilles indifférentes. Disons que les plus carnivores trouveront chaussure à leur «nez»! Alejandro Fernández qui signe ce cru est considéré comme une véritable légende vivante et plusieurs le surnomme «Monsieur Tempranillo ou le Maître du Tempranillo». Je vous conseille de tirer le bouchon de cette Granja dans les 2-3 prochaines années.

À lire aussi

Et encore plus