Suggestions lecture du 28 juillet | Salut Bonjour
/artsandentertainment/books
Livres

Suggestions lecture du 28 juillet

1. Brasier noir

Greg Iles

Actes noirs/Actes Sud

 

2005, Penn Cage, ancien procureur devenu maire de Natchez, croit connaitre son père qu’il admire plus que tout, mais le Dr Tom Cage, apparemment respecté de tous, est pourtant accusé du meurtre d’une femme qu’il a connue des décennies plus tôt,  qui avait quitté le Mississipi où les assassinats racistes se multipliaient et qui n’aurait jamais dû y revenir. Les Aigles bicéphales, cellule extrémiste du Ku Klux Klan avait pourtant prévenu Viola. Quel est le degré d’implication du Dr Cage avec ces fanatiques? Pourquoi refuse-t-il de se défendre s’il est innocent? En fouillant dans le passé de son père, Penn Cage dérange énormément de gens. Il faut impérativement le faire taire. Ainsi qu’Henry, son ami journaliste qui a découvert beaucoup trop de choses...

 

Des personnages pétris de paradoxes, de terribles secrets, une atmosphère lourde, collante, étouffante comme la glu dont on enduisait les esclaves pour les punir, les fantômes de Kennedy et Luther King, un sens magistral du suspense : Brasier noir, exceptionnel portrait de l’Amérique, nous hantera longtemps par sa puissance évocatrice.

 

2. La mémoire du thé

Lisa See

Pygmalion

 

1990. Dans le sud-ouest de la Chine, le village de la Source du Printemps où habite Li-Yan n’a pas encore été touché par les changements qui bouleversent tout le pays. Les traditions de la minorité ethnique des Akha sont respectées, on vit simplement de la récolte de thé et  Li-Yan suit les enseignements de sa mère pour devenir plus tard sage-femme et guérisseuse. Le destin en décidera autrement, une grossesse l’oblige à quitter les siens et gagner la ville où rien ne ressemble à ce qu’elle a connu jusqu’alors. Et où elle doit abandonner son bébé. Elle ne lègue à sa fille qu’une galette de thé Pu’er, ce thé qui connaîtra en quelques années un engouement sans précédent. Qui permettra à Li-Yan de relever la tête. Mais elle n’oublie pas l’enfant perdu...

 

Ce roman écrit à partir d’une documentation extrêmement précise nous subjugue autant par l’équilibre entre les passionnantes informations concernant l’histoire des Akha, le mystérieux Pu’er et la Chine contemporaine, que par son style empreint de poésie et la délicatesse des sentiments si bien rendue. Fascinant!

 

3. Les portraits sonores du docteur Léon Azoulay

Jérôme Hallier

Flammarion/Versilio

 

1900 à Paris : on achève le chantier de l’Exposition universelle où le Dr Léon Azoulay est fermement déterminé à enregistrer les sons de toute l’humanité qui y sera représentée grâce à une nouvelle invention, le phonographe. Au même moment, à Kyoto, une jeune geisha O-miya bouleverse tous ceux qui l’entendent jouer du shamisen tandis que Johnny et son banjo quittent la Caroline du nord et ses mines pour rejoindre New York et un célèbre musicien qui a promis de le prendre sous son aile. Comment l’amour de la musique réunira-t-il tous ces personnages? Une chose est certaine, ils sont tous absolument irrésistibles! Ce roman  inspiré d’éléments réels décrit avec autant de grâce la subtilité d’un thé japonais, l’émerveillement causé par la Fée Électricité, les périls d’une traversée ou le coup de foudre amoureux est d’une originalité époustouflante et n’a qu’un seul défaut : être trop rapidement lu...

 

4. Quand Hitler s’empara du lapin rose

Judith Kerr

 Albin Michel

 

Anna, neuf ans, vit heureuse à Berlin avec son père, célèbre journaliste, sa mère et son frère Max. Mais leur existence bascule lorsqu’Hitler est élu et qu’ils doivent quitter l’Allemagne pour échapper aux persécutions contre les juifs. Un premier séjour en Autriche, puis l’installation à Paris où Anna s’inquiète davantage de se faire des amies et des difficultés à apprendre le français que du petit moustachu qui les a chassés de Berlin nous plongent dans le quotidien d’une enfant qui doit oublier ses promenades insouciantes au zoo avec son oncle pour s’adapter constamment à de nouvelles réalités. Et qui découvre que le plus important, c’est d’être avec les siens.

En racontant son enfance à travers les yeux d’Anna, Judith Kerr a écrit un récit vivant, très poignant qui ne sombre jamais dans le pathos, livrant le sentiment d’aventure qui l’étreignait en traversant les frontières, malgré les cauchemars de son père et la disparition de l’univers douillet qui avait été le sien. Un livre que les adultes auront autant d’émotion à découvrir que les adolescents.

 

5. Château Bordeaux – À table!  1- Le chef

 

Alexandra Baudricourt, à quelques semaines de l’ouverture d’un restaurant sur une île du domaine familial vinicole Le Chêne courbe est consciente qu’elle doit trouver un chef de grand talent pour attirer la clientèle. Elle jette son dévolu sur Thomas Compagnon qui s’est retiré du métier depuis quelques années et commence par refuser son offre. Mais Alexandra est tenace...

Pénétrer dans les coulisses d’une grande cuisine, s’attabler à la fameuse brasserie Lipp, arpenter les allées du marché des Capucins à Bordeaux, voilà qui plaira aux gourmands et amateurs de bons vins. Les illustrations recréent parfaitement toutes ces ambiances appétissantes qui forceront le lecteur à se servir un verre de Pomerol...

 

6. Le jardin de Jaco

Marianne Dubuc

Casterman

 

Un matin, Jaco reçoit une graine sur la tête qui cabosse son chapeau avant de disparaître dans le sol. Où elle germe, grossit, pousse, dérange toutes les créatures qui vivent sous la terre avec ses racines qui encombrent les galeries et font des trous partout! Les habitants décident donc de couper cette plante si gênante. Mais Jaco les fait changer d’idée au sujet de l’intruse car cette plante si étrange donne de délicieuses tomates!

Les illustrations de Marianne Dubuc, fourmillantes de détails rigolos, de personnages très expressifs, nous font tourner les pages en souriant. Vraiment adorable!

À lire aussi

Et encore plus