Lectures de rentrée pour tous les goûts! | SB
/artsandentertainment/books
Livres

Lectures de rentrée pour tous les goûts!

1. Johanna, un destin ébranlé par le nazisme
Francine Ouellette
Libre Expression


Quel touchant hommage d’une femme à sa mère que ce récit intimiste qui nous plonge dans la vie de Johanna, qui a quitté l’Allemagne en 1933, à l’âge de 19 ans. Le spectre du nazisme se faisant de plus en plus menaçant, la jeune femme est arrivée seule à Québec, portant de simples souliers, alors que vingt centimètres de neige jonchaient le sol. L’auteure revisite aussi l’enfance et l’adolescence de Johanna, dont le père travaillait dans une mine de charbon, tout en ayant conservé ses origines paysannes. Ainsi, on apprend que la famille cohabitait avec les animaux de la ferme dans la même maison, que les kermesses étaient des fêtes très élaborées, où la musique régnait. Écrit avec douceur, ce livre nous présente une femme hors du commun, en plus de nous faire ressentir le désarroi d’une famille allemande qui n’adhérait pas aux valeurs d’Hilter.

 

2. Quatre Mélanie et demie

Justin Laramée
Québec-Amérique, collection La Shop


Est-ce qu’il y a trop de Mélanie dans le monde? C’est une des questions que l’on peut se poser à la lecture des portraits de quatre jeunes femmes qui ont plus en commun que leur simple prénom. À travers leurs histoires rocambolesques, dont une chasse au cerf en famille et un lendemain de party de bureau pour le moins gênant, les quatre Mélanie nous livrent leurs angoisses et leurs obsessions. Quatre monologues à l’humour noir, teintés de sarcasme et d’un réalisme déroutant. Quant à la demie Mélanie, on la devine à la toute fin, en même temps qu’on découvre le lien entre les quatre jeunes femmes. À la fois roman, nouvelle, pièce de théâtre et prose poétique, cet ouvrage revendique sa nature hybride. Un premier livre très réussi pour cet auteur de théâtre.

3. Une ville qui danse (tome 1)
Aline Apostolka
VLB Éditeur


Saviez-vous que Montréal est reconnu comme l’une des principales capitales de la danse? C’est cet art souvent ignoré que l’auteure a décidé de mettre en scène dans ce roman qui nous bouleverse. On y suit Laurène, une danseuse contemporaine prête à faire beaucoup de sacrifices pour exercer sa passion. Sa mère, qui appartient à ce milieu depuis toujours, la supporte de son mieux, même si parfois, elle lui fait subir beaucoup de pression. Une très vilaine blessure force Laurène à réfléchir sur l’exigence de son métier, ce qui permet au lecteur d’entrer dans les moindres recoins de cet univers fascinant. On y apprend aussi toutes les étapes qui ont mené à la construction du Forum de la danse, un laboratoire de création longtemps attendu par les artistes de la danse. Vivement le tome 2!

 

4. À tombeau ouvert
Laurent Chabin
Hurtubise


« Normand, soyez sur vos gardes, il est revenu. » Voici l’étrange message que découvre Normand Gallo dans la poche de son blouson, un soir en rentrant de l’université, où il enseigne la bande dessinée. Est-ce une blague innocente d’un étudiant? C’est ce que croit Normand, jusqu’à ce qu’une femme vêtue de rouge et noir et maquillée comme si elle fêtait l’Halloween, l’interpelle d’une étrange façon alors qu’il soupe tranquillement au restaurant avec sa femme, Alice. La pression s’accentue quand Alice disparaît, en laissant une note mystérieuse, écrite visiblement sous le coup d’une émotion violente. Et si, au final, tout cela était l’œuvre de l’ignoble Enver Kazan, cet ancien collègue qui, l’année dernière a semé la peur sur son passage avant de s’évanouir dans la nature? Un roman noir qui nous tient en haleine au fil des pages!

5. Sarah-Lou, détective (très) privée / 2e tome : Napoléon est mort
Audrée Archambault
La Bagnole


Après avoir mené avec succès une enquête sur un vol d’ordinateurs à l’école, Sarah-Lou a bien l’intention de se reposer, en camping avec ses grands-parents. Mais quand un chien est trouvé mort empoisonné, notre détective préférée ne peut rester indifférente. En compagnie de ses complices Pénélope et Carlos, elle part à la recherche de celui où celle qui s’en est pris à l’animal. Le mystérieux Monsieur Dimopoulos, qui porte toujours un gant noir et qui ne sourit jamais serait-il en cause? Affrontant les frayeurs de la nuit et de la forêt, Sarah-Lou prouvera une fois de plus qu’elle a vraiment un bon instinct. Ce roman jeunesse aux nombreux rebondissements aborde aussi avec tendresse l’amitié et le désir de justice.

6. C’est quoi être un grand?
Gilles Rapport et Laurence Salaün
Seuil Jeunesse


À l’heure de la rentrée scolaire qui apporte de beaux défis aux petits, cet album illustré est tout indiqué pour les aider à franchir cette étape. À la fois ludique et éducatif, il apprend aux enfants qu’être un grand vient avec des privilèges mais aussi des responsabilités. Il contient également des messages qui valorisent l’estime de soi, le partage et la résilience. En trente définitions, les auteurs dressent un portrait du « grand »que tous les bambins rêvent de devenir, tout en ayant des craintes. Être un grand, c’est s’aimer tel qu’on est. Être un grand, c’est regarder ce qu’on a, au lieu de pleurer sur ce qu’on n’a pas. Être un grand, c’est être un peu sage...mais pas trop!

À lire aussi

Et encore plus