Éviter la fameuse «tourista» en voyage | SB
/sportsandtravel/travel
Voyage

Éviter la fameuse «tourista» en voyage

Shutterstock

Les voyageurs la craignent à l'unanimité: la diarrhée du voyageur (surnommée «tourista») réussit à gâcher une partie des vacances de bon nombre d'entre nous. François Lalande, pharmacien propriétaire à Montréal, livre ses conseils afin de traiter, ou mieux d'éviter, ce célèbre malaise.

 

LES CAS LÉGERS
«La transmission de la "tourista" est d'origine bactérienne à 90%, explique le pharmacien. Cela veut dire qu'elle se transmet par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés.»

«Lorsqu'on part en voyage, on est souvent confronté à quelques épisodes de diarrhée légère qui se résorbent en un à quatre jours. Lorsque c'est le cas, les conseils de base s'appliquent: se réhydrater avec des solutions de réhydratation ou prendre un cachet d'Imodium.»

«En terme de réhydratation lors de petite diarrhée, de légères crampes ou de coup de chaleur, je conseille le Gastrolyte en sachets, qui se glisse bien dans les bagages et se retrouve en vente libre en pharmacie.»

 

PRÉVENTION 101
Pour la véritable diarrhée du voyageur (grosses crampes, douleurs, nausées, vomissements, diarrhée persistant pendant plus de 24-48 heures, sang dans les selles, fièvre), François Lalande explique: «L'hygiène est un facteur très important. Il faut prendre l'habitude de se laver les mains avant et après chaque repas. On peut aussi utiliser un désinfectant à base d'alcool.»

«Il y a aussi des aliments à éviter, par exemple les buffets chauds et froids qui sont souvent composés de nourriture contaminée. Il faudrait idéalement consommer viandes, poissons et fruits de mer chauds et bien cuits. D'ailleurs, ce n'est pas parce qu'on réside dans un tout inclus qu'on est à l'abri. On évite aussi les fruits et les légumes non pelés ainsi que les plats vendus dans la rue, à moins qu'ils ne soient servis très chauds ou qu'on puisse s'assurer de leur qualité.»

«On consomme l'eau et les boissons embouteillées et scellées et on s'abstient d'y ajouter des glaçons. On prend aussi l'habitude de se brosser les dents avec de l'eau en bouteille, surtout dans les pays plus exotiques. Finalement, on évite la baignade dans l'eau polluée qui pourrait être contaminée (on la reconnaît à son aspect stagnant).»

«En terme de prévention, mon conseil numéro 1 reste la prise de probiotiques avant et pendant le voyage, assure le pharmacien. Cela régularise la flore intestinale ainsi que la digestion.»

 

TRAITEMENTS
«Lorsque rien ne va plus depuis plusieurs jours, qu'on a des crampes et de la fièvre, on se tournera vers les antibiotiques qui peuvent maintenant être prescrits par les pharmaciens dans la majorité des cas. Il n'est plus nécessaire de se rendre voir un médecin pour s'en procurer avant le départ; il s'agit d'ailleurs du conseil le plus populaire offert par les pharmaciens depuis quelque temps.»

Si les symptômes persistent et qu'il n'y a aucun signe d'amélioration au-delà de deux jours après la prise d'antibiotiques - ou si une personne est malade depuis plus d'une semaine -, le pharmacien insiste, il est primordial de se rendre consulter un médecin.

 

 

À lire aussi

Et encore plus