Lutter contre la dépression saisonnière | SB
/wellbeing/nutrition
Nutrition

Lutter contre la dépression saisonnière

Shutterstock

Manque de lumière, froid, fatigue et moral en berne sont autant de symptômes réunis sous le nom de dépression saisonnière, un mal qui affecte 3 à 5 % des habitants de l'hémisphère Nord dès l'automne. Voici 5 conseils pour lutter contre la dépression saisonnière. 

 

La SAD («Seasonal Affective Sisorder» en anglais, ou dépression saisonnière hivernale) serait liée à un déséquilibre biochimique et à une absence de sérotonine, un neuro-transmetteur régulant l'humeur, l'appétit ou le sommeil, ont récemment confirmé des chercheurs de l'European College of Neuropsychopathology. D'où une réaction inégale de chaque individu à l'arrivée de l'hiver. Le manque de luminosité et les jours raccourcis ont également une influence considérable sur notre horloge biologique car la mélatonine, une hormone secrétée avec la lumière, assure de multiples fonctions de notre métabolisme dont celle de réguler l'humeur.

 

FAIRE DU SPORT, SI POSSIBLE EN PLEIN AIR
C'est prouvé scientifiquement: l'activité physique est bénéfique contre la dépression et ses symptômes. Elle est également idéale pour mieux dormir, aide à réguler l'humeur et dope les défenses immunitaires. Trois séances de sport dans la semaine, au moins 30 minutes par jour et en extérieur pour s'exposer à une bonne luminosité aident à combattre le blues de l'hiver. Marche, vélo et course sont recommandés. On peut aussi profiter des sports d'hiver pour s'adonner au ski, au patin à glace ou à la marche nordique.

 

TESTER LA LUMINOTHÉRAPIE
Certaines études s'accordent à dire que cette lumière non invasive et non toxique réduirait de plus de 50% la dépression saisonnière. De nombreuses lampes à la lumière et à l'intensité proches de la lumière naturelle sont aujourd'hui commercialisées. Une cure d'exposition à cette forte lumière blanche sans UVA ni UVB pendant au moins 6 semaines donne de bons résultats et améliore sensiblement l'humeur.

 

PENSER AUX PLANTES
Les fleurs de millepertuis contiennent de la mélatonine et de la sérotonine, qui jouent un rôle dans la régulation de l'humeur. Ces plantes sont traditionnellement utilisées pour traiter la dépression. Disponibles en infusion, en teinture, en huile ou sous forme de gelules, elles doivent être prises en cures d'au moins 6 semaines. Voir la lumière du jour en se réveillant active la sécrétion de cortisol, une hormone qui régule le métabolisme et aide à la synchronisation jour nuit. Ouvrir fenêtres et rideaux pour laisser pénétrer la lumière au maximum dans l'habitat dès le matin est un bon geste à prendre. Les murs aux couleurs pâles et les miroirs accentuent cet effet lumineux. Le simulateur d'aube qui émet une lumière douce et graduelle jusqu'au réveil permet quant à lui d'augmenter le cortisol pour un éveil naturel et plus serein.


CONSOMMER FRUITS, LÉGUMES, POISSONS ET CHOCOLAT NOIR
Riches en omégas 3 et en vitamine D, le poisson (en particulier les poissons gras et fruits de mer) est un bon remède contre la dépression saisonnière et joue un rôle non négligeable dans la régulation de l'humeur. Pour faire le plein en magnésium et lutter contre la fatigue ou le stress, noix, noisettes et chocolat noir font leur effet.

 

Enfin, les vitamines des fruits (agrumes riches en vitamine C) et des légumes verts (chou et épinards en particulier) aideront à rester en bonne santé et à préserver tonus et vitalité tout au long de l'hiver.

 

À lire aussi

Et encore plus