/wellbeing/nutrition
Nutrition

10 aliments anticancer à ajouter à notre alimentation

Un Canadien sur deux souffrira du cancer au cours de sa vie. Les causes principales? Le tabagisme et l’alimentation, à 30% chacun. Voici donc une liste d’aliments anticancer qui sauront vous inspirer pour vos prochaines recettes. Notez toutefois que pour la plupart d’entre eux, seuls des tests en laboratoire et sur des souris ont été effectués. On ne sait pas encore si les humains réagissent de la même façon.

 

1. Les crucifères : Choux pommés, brocolis, choux-fleurs, choux de Bruxelles, kale. Le chou de Bruxelles et le brocoli sont les deux aliments à privilégier. Pour les cuisiner, il est préférable de les faire cuire le moins possible, dans un wok ou à la vapeur. Évitez de les plonger dans l’eau chaude.

 

2. Les petits fruits : Fraises, bleuets, framboises, canneberges, cassis. Les petits fruits sont bourrés d’antioxydants. La nutritionniste Stéphanie Côté met en garde contre les suppléments en vitamine A et C : les fruits contiennent d’autres bénéfices qui combinés ensemble, ont des effets plus importants.

 

3. Graine de lin : La plupart des études confirment les bienfaits de la graine de lin sur les femmes post-ménopausées. Elle réduirait les risques de développer le cancer du sein.

 

4. Chocolat noir : Le chocolat riche en cacao – pas celui vendu comme friandise au dépanneur – contient beaucoup d’antioxydants.

 

5. Thé vert : Riche en antioxydants, le thé vert aurait de grands bienfaits. Ne dépassez pas les cinq tasses par jour, des effets secondaires liés à la caféine se feront sentir.

 

6. Vin rouge : Une consommation modérée – un verre par jour – entrainerait une diminution des maladies cardiovasculaires et une protection contre le cancer en raison du resvératrol contenu dans le vin.

 

7. Soya : Miso, fèves rôties, tofu, lait de soya. Certaines études démontrent que le soya joue un rôle de premier plan dans la prévention du cancer du sein, mais seulement sur les femmes non ménopausées.

 

8. Ail : Oignons, poireaux, échalotes, ciboulettes. Selon une étude datant de 2011, l’ail pourrait diminuer les risques de souffrir du cancer colorectal, mais aussi du cancer de l’œsophage et de l’estomac.

 

9. Agrumes : Oranges, pamplemousses, citrons, mandarines. Les agrumes aussi contiennent beaucoup d’antioxydants.

 

10. Curcuma : Cet épice aurait un impact positif sur le cancer du côlon. Mélangé avec le poivre, le curcuma procure des bienfaits plus importants.

À lire aussi

Et encore plus

© 2018 Québecor. Tous droits réservés.