7 sorties ciné en famille pour le temps des Fêtes | SB
/artsandentertainment/culture
Culture

7 sorties ciné en famille pour le temps des Fêtes

Le Journal de Québec

Les congés de la période de Noël sont le moment parfait pour se regrouper en famille dans une salle obscure. Voici les longs métrages à l’affiche qui sauront faire rire, émouvoir ou frissonner de plaisir!


1. «La course des tuques»
Réalisé par Benoit Godbout et François Brisson, ce deuxième volet des aventures de la gang d’enfants de «La guerre des tuques» s’articule autour d’une course de luges. Cette fois-ci, c’est François les lunettes (voix d’Hélène Bourgeois-Leclerc) qui en est le personnage principal, l'inventeur débrouillard voulant absolument battre Zac (voix de Mehdi Bousaidan), un nouveau venu. Les valeurs de l’amitié et de l’entraide sont célébrées dans cet excellent film d’animation qui s’adresse aux jeunes de six à 12 ans.

 

2. «Once Upon a Deadpool»
Deadpool, le plus irrévérencieux des superhéros, refait une apparition au grand écran. Pourquoi? Comme l'a expliqué Ryan Reynolds avec humour: tout simplement parce qu'une partie des profits ira à un organisme de lutte contre le cancer et parce que l'acteur canadien a pu avoir carte blanche pour cette version accessible aux préados et aux ados. Ainsi, toutes les scènes de violence ont été supprimées, de même que tous les jurons et les allusions sexuelles. De plus, 20 minutes d’intrigues originales ont été ajoutées... le tout pour le plus grand plaisir des amateurs de cette franchise pas comme les autres. Mais attention, «Once Upon a Deadpool» n’est présenté en salle que du 12 au 24 décembre.

 

3. «Spider-Man: dans le spider-verse»
Non, il ne s’agit pas d’une énième réinvention de l’homme-araignée, mais d’un film d’animation qui élargit l’univers bien connu de Peter Parker (voix de Jake Johnson en version originale)! Car le «spider-verse» est un ensemble de réalités alternatives et on découvre ici un certain Miles Morales (voix de Shameik Moore), adolescent mi-portoricain, mi afro-américain, qui se découvre des pouvoirs semblables à son mentor Spider-Man. Ce film familial inclut également les voix de Nicolas Cage (en Spider-Man noir), Chris Pine et même Oscar Isaac dans une scène visible après le générique de fin.

 

4. «Le retour de Mary Poppins»
La nounou la plus anticonformiste du grand écran revient dans une comédie musicale signée Rob Marshall («Chicago»). Cette fois-ci, elle prend les traits d’Emily Blunt. Venue en renfort pour aider, une fois de plus, la famille Banks – Jack est incarné par Ben Whishaw tandis que sa sœur Jane est jouée par Emily Mortimer –, Mary Poppins saura mettre un peu de magie dans leur vie. Comme avec l’original de 1964 mettant en vedette Julie Andrews, les cinéphiles pourront admirer une séquence mélangeant animation traditionnelle et prises de vue réelles. De nouvelles chansons ont également été composées pour ce long métrage délicieusement nostalgique.

 

5. «Aquaman»
Voici le nouveau venu au royaume des superhéros! Aquaman (Jason Momoa), déjà vu dans «Batman vs Superman: l'aube de la justice» et «La ligue des justiciers», bénéficie ici d’un scénario détaillant ses origines. On y apprend qu’il est le fils de Thomas Curry (Temuera Morrison), un gardien de phare humain, et d’Atlanna (Nicole Kidman), reine de l’Atlantide, et qu’il doit sauver le monde des noirs desseins d’Orm (Patrick Wilson), son demi-frère. Tout un programme!

 

6. «Dilili à Paris»
Connu pour «Kirikou», sa série de films pour jeunes, le réalisateur français Michel Ocelot s’intéresse ici à Dilili (voix de Prunelle Charles-Ambron), une petite fille de Nouvelle-Calédonie montrée comme un animal lors de l’Exposition universelle de Paris au début du XXe siècle. L'enfant y fait la rencontre d’Orel (voix d’Enzo Ratsito), un chauffeur de triporteur qu’elle accompagnera lors de ses livraisons dans la capitale. La fillette y fera des rencontres étonnantes et inoubliables, tout en effectuant une enquête sur des enlèvements de petites filles.

 

7. «Bumblebee»
Antépisode du «Transformers» sorti en 2007, ce «Bumblebee» se concentre sur la voiture jaune, grande amie des humains à qui elle vient en aide depuis les débuts de la franchise de longs métrages de Michael Bay. Premier film à ne pas avoir été réalisé par le cinéaste, «Bumblebee» suit Charlie Watson (Hailee Steinfeld), une adolescente qui recueille le gentil Transformer. On se doute bien que le duo devra se battre, cette fois contre une agence gouvernementale américaine appelée Sector 7.

À lire aussi

Et encore plus