Salut Bonjour | Suggestions lecture du 12 janvier 2019
/artsandentertainment/books

Suggestions lecture du 12 janvier 2019

 Chrystine Brouillet nous présente ses livres coups de cœur du moment.

  

 1. Marguerite Yourcenar, portrait intime

 Achmy Halley

 Flammarion

   

 Quelle belle idée de dépoussiérer l’image un peu figée de la première femme élue à l’Académie française et de nous offrir ce portrait d’une Marguerite Yourcenar vibrante, passionnée, curieuse de tout. Et cela dès l’enfance, grâce à une complicité avec un père qui l’initiait aux grands auteurs comme aux voyages. De ses pérégrinations à travers l’Europe, Yourcenar conservera toute sa vie une soif de liberté. Cette soif qui influencera ses romans est en filigrane dans cet ouvrage qui nous parle tout aussi bien du travail d’écriture, des sources d’inspiration, des amours de la célèbre habitante du Maine que de son affection pour les chiens, son goût pour le bon pain (qu’elle cuit chaque semaine), son admiration pour Bob Dylan et son souci pour l’environnement. C’est ainsi qu’elle donnera une conférence à Québec en 1987, quelques mois avant de mourir, qui est un véritable testament écologique. Cette biographie au style aussi vivant que poétique se lit comme un roman... en savourant un lait de poule ou ces scones aux raisins dont on trouvera avec plaisir la recette à la fin de l’ouvrage.

   

 2. Le verdict

 Nick Stone

 Série noire Gallimard

   

 Terry Flint, marié, père de deux enfants, est huissier pour un important cabinet d’avocats. Janet, l’associée chargée des affaires pénales, le choisit pour l’assister au procès où ils devront défendre Vernon James, célèbre milliardaire accusé d’avoir étranglé une femme dans une chambre d’hôtel. Ce qui semble être une chance de gravir les échelons pour Terry l’est-elle vraiment si elle l’oblige à mentir à Janet, à lui cacher qu’il connaît Vernon depuis leur enfance et qu’il le déteste? C’est ce dernier qui est incarcéré, mais le silence de Terry semble l’enfermer tout aussi sûrement dans une cellule de paranoïa.

 Des personnages pétris de paradoxes, des montagnes d’argent en jeu, un climat constant de suspicion, des rebondissements à chaque journée passée à la cour: voilà un roman noir mené tambour battant qui décortique avec brio les rouages de l’appareil judiciaire.

   

 3. Regrets éternels

 Pietre Aspe

 Albin Michel

   

 Il y a quarante ans, une série de braquages sanglants a terrorisé la Belgique. Michel Lambrechts, un journaliste, s’est plongé dans ce dossier qui a fait vingt-huit morts et qui n’a jamais été élucidé. A-t-il approché la vérité de trop près? Un collègue s’inquiétant d’être sans nouvelles de lui alerte les policiers qui découvrent Lambrechts assassiné. Le meurtrier a emporté son ordinateur et tous ses documents. Le commissaire Van In est persuadé que les dossiers explosifs montés par le journaliste gênaient bien des gens et met tout en œuvre pour les retrouver. À ses risques et périls!

 Cette intrigue qui se déroule dans le milieu de la presse et du pouvoir nous permet de découvrir la face cachée de Bruges, les rivalités entre les différentes régions de la Flandre et l’esprit particulier d’un enquêteur qui n’en fait toujours qu’à sa tête. Pour notre plus grand plaisir: on aime Van In et on envie tellement son amitié avec Guido Versavel qu’on espère les revoir rapidement!

   

 4. Orphelins 88

 Sarah Cohen-Scali

 Robert Laffont

   

 Quand il arrive à l’orphelinat où l’ont emmené des soldats américains à la fin de la guerre, Josh accepte qu’on le prénomme ainsi, car il ne se souvient ni de son nom, ni d’où il vient, ignore s’il est allemand, juif, polonais ou quoi? Dans une Europe où les lendemains de la libération ne signifient absolument pas que la paix et la douceur de vivre sont revenues, Josh et ses compagnons d’infortune tentent de se reconstruire avec dignité. Malgré la peur que de terribles souvenirs reviennent les hanter lorsque s’effacera leur amnésie.

 Dès le premier paragraphe de ce roman, notre cœur commence à battre un peu plus fort et il ne retrouvera son rythme normal qu’à la toute fin du livre car Sarah Cohen-Scali, en choisissant de lever le voile sur l’existence de tous ces enfants volés à leurs familles pour être aryanisés par les nazis, nous plonge dans un univers d’une cruauté quasi insoutenable qu’on ne peut néanmoins repousser tant les personnages nous touchent à chacune de ces pages, se gravent dans notre mémoire. Admirable!

   

 5. Quand les poules auront des dents

 André Bouchard

 Seuil jeunesse

   

 Colette est une poule qui habite en ville dans un immeuble et doit aller au travail tous les jours pour pondre des œufs, mais alors qu’elle fait sa toilette et se prépare à se brosser les dents, un petit garçon, Antoine, s’immisce avec son papa dans le quotidien de Colette pour affirmer que les poules ne se brossent pas les dents puisqu’elles n’en ont pas. Antoine continuera ainsi à commenter tout ce que fait Colette parce qu’après tout, il faut bien quelqu’un pour nous rappeler que les poules ne lisent pas, ne volent pas... mais font de bien jolis sujets de conte pour enfants! Les rebondissements de cette histoire plairont aux petits tandis que l’ironie qui teinte chaque page fera sourire leurs parents.

   

 6. Comment manger un homard et autres énigmes comestibles

 Ashley Blom /illustré par Lucy Egelman

 Nil

   

 Nous savons tous qu’il faut travailler un peu pour déguster un homard, mais si la méthode pour parvenir à extraire sa chair succulente nous est plus familière au Québec, il en est autrement du durian, du ramboutan ou des insectes dégustés sous d’autres cieux. Ce petit ouvrage est, comme l’a dit Oprah Winfrey, «le compagnon de dîner idéal», nous éclairant sur la manière de manger des kumquats, des artichauts, des sushis ou une tête et des pieds de porc, de porter un toast, de calculer le pourboire (à oublier au Japon où le serveur serait insulté!), d’utiliser des baguettes et de soigner une langue brûlée. Tout ce qui nous paraît souvent assez simple à première vue, mais qui ne l’est pas tant que ça...

À lire aussi

Et encore plus