3 choses importantes à savoir sur la géolocalisation | Salut Bonjour
/homeandfamily/familylife

3 choses importantes à savoir sur la géolocalisation

Utiliser un bracelet, une application ou un téléphone intelligent pour géolocaliser son enfant, est-ce une bonne ou une mauvaise idée? Plusieurs parents s’interrogent sur le sujet. Pour certains, c’est très intrusif et pour d’autres c’est un excellent moyen d’être rassuré. Voici 3 points importants sur la géolocalisation afin de faire un choix réfléchi.

À lire aussi: 4 choses à savoir sur le bégaiement  

1. Les différents outils

Plusieurs applications existent sur le marché. La plupart sont gratuites, mais on peut ajouter un abonnement mensuel pour avoir accès à plus d’options. 

Il existe aussi des montres et des colliers munis d’une puce GPS, tels que FamiliSécur et Duomo, toutes deux des entreprises québécoises. Il faut compter au moins 100 $ pour le dispositif, qui ne comprend pas le forfait pour les données. Les dispositifs sont surtout utilisés chez les 7 à 11 ans. 

La montre de localisation GPS peut même être une alternative au téléphone cellulaire puisqu’elle permet non seulement de repérer notre enfant, mais également communiquer par téléphone avec nous. 

Ces dispositifs peuvent être pratiques pour les enfants, mais aussi pour les personnes âgées ou les personnes ayant des besoins particuliers. 

  

2. Question de sécurité et d’être rassuré

Certains parents trouvent que la géolocalisation est l’une des meilleures choses que peut offrir la technologie. Elle leur permet d’être rassurés, mais ne remplace pas la confiance et la discussion. 

L’article 43 de la Loi sur le cadre juridique des technologies de l’information stipule qu’il est interdit d’exiger que quelqu’un porte un tel dispositif, à moins que ce soit pour des motifs de sécurité ou si la personne donne son consentement libre et éclairé. 

  

3. Vie privée... ou pas ?

Le danger qui guette les parents avec la géolocalisation est le contrôle à l’excès. Il faut s’assurer de ne pas surprotéger nos enfants. 

La géolocalisation ne devrait jamais se substituer à l’autorité parentale. Il faut réfléchir aux impacts et se demander : est-ce la solution la plus efficace ? 

En résumé, la technologie a ses bons côtés, mais ne doit jamais remplacer la confiance parent-enfant qui se bâtit au fil du temps.

À lire aussi

Et encore plus