10 étapes à suivre quand on adopte un chien | SB
/homeandfamily/pets
Animaux

10 étapes à suivre quand on adopte un chien

Shutterstock

Vous envisagez d’adopter un compagnon à quatre pattes ? Adopter un chien est une décision importante qui mérite d’être mûrement réfléchie. Voici un petit guide pour que le processus d’adoption et l’arrivée de pitou à la maison se fassent tout en douceur.

À voir aussi: Des insectes au menu pour nos animaux

 

1. Se poser les bonnes questions.

Votre situation familiale est-elle favorable ? Avez-vous les moyens et le temps nécessaire pour vous occuper d’un chien toute sa vie ? Quelle race de chien vous convient et à quel endroit adopter ? Toutes d’excellentes questions à vous poser avant de passer à l’acte. 

 

2. Préparer son arrivée.

Pour que pitou se sente à son aise chez vous, il vous faudra quelques essentiels comme un panier confortable, un collier et une laisse, de la moulée, des gamelles pour l’eau et la nourriture, une brosse et quelques jouets.

 

3. Aménager son espace à lui.

Votre nouveau compagnon mérite d’avoir son petit coin à lui où il se sentira bien. Trouvez l’endroit approprié chez vous pour installer son panier et pour aménager un coin repas. Privilégiez un lieu en retrait du brouhaha quotidien pour lui offrir un peu de tranquillité. Sécurisez votre maison en repérant les objets dangereux, les fils électriques visibles, etc.

 

4. Le laisser explorer à sa guise.

Le grand jour est arrivé. Votre chien fait son arrivée à la maison. Dès qu’il mettra les pattes dans sa nouvelle demeure, laissez-le renifler et explorer l’espace comme bon lui semble. Les chiens sont de nature curieuse. Supervisez son exploration et ne laissez pas les enfants, s’il y a lieu, lui sauter dessus malgré leur excitation. Chaque chose en son temps !

 

5. Organiser la première rencontre avec les enfants.

Une fois l’exploration des lieux complétée, rassemblez tous les membres de la famille dans la même pièce et faites les présentations avec les enfants s’il y a lieu. N’oubliez pas que votre nouveau chien vit du stress face à ce changement. Offrez-lui un environnement calme. Faites asseoir tout le monde et demandez-leur de ne pas faire de mouvement brusque et de ne pas crier. Laissez le chien aller librement vers eux et renifler leur odeur. Ne laissez jamais un jeune enfant en présence d’un animal sans surveillance.

 

6. Organiser la rencontre avec les autres animaux de la maison.

Isolez vos autres animaux de compagnie dans une pièce au moment de l’arrivée de votre nouvel ami. La prochaine étape sera de les présenter l’un à l’autre lorsqu’ils seront dans un état calme. Tenez votre nouveau chiot en laisse (ou les deux, si vous avez maintenant deux chiens) de manière à pouvoir le maîtriser. Laissez-les se sentir et se découvrir.

 

7. Prendre rendez-vous chez le vétérinaire.

Lors de votre première visite, le vétérinaire déterminera les maladies auxquelles votre animal pourrait être exposé. Il vous proposera la vaccination et la vermifugation appropriées pour lui. Il pourra également faire un examen complet pour vérifier son état de santé et répondre à toutes vos questions. Profitez-en ! Pour que votre nouveau chien garde un souvenir positif de sa visite chez le vétérinaire, apportez une petite couverture imprégnée de son odeur, des gâteries et des jouets dans sa cage de transport.

 

8. Débuter l’apprentissage de la propreté.

Dès son arrivée à la maison, sortez systématiquement votre chiot dehors au moins trois à quatre fois par jour. N’attendez pas qu’il demande la porte puisque ce comportement n’est pas encore acquis. Si vous n’avez pas de cour ou de balcon, assurez-vous de toujours le sortir au même endroit dans la rue afin qu’il puisse reconnaître ses odeurs. Félicitez-le et récompensez-le avec une gâterie à chaque besoin qu’il fera à l’extérieur.

 

9. L’amener en public.

Après quelques jours à la maison ou une fois que votre nouveau compagnon sera à son aise dans son nouvel environnement, vous pourriez songer à faire une sortie dans un lieu public où il rencontrera de nouvelles personnes et d’autres animaux. La première visite chez le vétérinaire sera d’ailleurs un parfait exercice pour votre chien. Maintenez toujours votre chien en laisse afin de le maîtriser si une rencontre tourne mal.

 

10. Suivre des cours d’obéissance.

Les cours de dressage sont un bon investissement à long terme, peu importe la race de votre chien. L’éducation d’un chiot devrait débuter idéalement avant l’âge de quatre mois pendant sa phase critique de socialisation. Il n’est jamais trop tard pour débuter, mais plus vous commencerez tôt, plus le dressage se fera facilement.

À lire aussi

Et encore plus