Tokyo: carnet d’adresses d’un Tokyoïte | Salut Bonjour
/travel/destinations

Tokyo: carnet d’adresses d’un Tokyoïte

Ken Fujisawa est un vrai de vrai Tokyoïte. Né et élevé dans la capitale du Japon, il a été traducteur et interprète avant d’œuvrer pendant une décennie dans le domaine hôtelier, notamment en tant que directeur principal des ventes et du marketing à l’international pour le groupe Hotel Monterey. Il partage ici une douzaine de ses adresses favorites à Tokyo, « des endroits estimés des habitants de la ville, loin des lieux communs et plutôt banals mentionnés dans les guides touristiques. »

À voir aussi: 7 bonnes raisions d'aller au Cambodge

 

1. Le parc de Ooedo Onsen Monogatari

Nul besoin de rouler pendant des heures pour vivre l’expérience typique des «onsen» japonais: l’île artificielle d’Odaiba abrite un parc sous le thème de ces sources chaudes thermales naturelles en plein cœur de Tokyo. On a de plus l’impression d’y plonger dans le temps, tant le décor à la Edo prémoderne est saisissant. «Qu’on y passe la journée ou encore la nuit, dit Ken, on ne manque pas de se rendre dîner dans l’un des bars à la déco de style Edo vêtu d’un yukata ou d’un kimono traditionnel.»

 

2. Les allées sombres d’Omoide Yokocho

Ce quartier situé près de la gare de Shinjuku figure rarement dans les guides touristiques et pour cause: l’ambiance retrouvée dans ces ruelles bien sombres n’est pas pour tout le monde. De nombreux restaurants, bars et kiosques de rue intéressants méritent pourtant qu’on s’y attarde. «Un paradis pour les bons buveurs, explique Ken. Attention, on n’y parle pas anglais, on n’accepte pas de cartes de crédit et la xénophobie superficielle qu’on y retrouve ajoute au charme un peu glauque de l’endroit...» Nous sommes avertis.

 

3. Une croisière avec Tokyo Cruise

On prend place sur l’un des bateaux de Tokyo Cruise afin de voir le pont Rainbow et de profiter d'une perspective différente sur la ville de Tokyo. La croisière menant d’Hinode Pier à la région de Odaiba est l’une des plus populaires, été comme hiver. «Une différente et bien belle façon de découvrir ce fameux pont.»

 

4. Le quartier Kagurazaka

Des ruelles en pente, des boutiques d’artisanat, des cafés et bistros français, des temples bouddhistes, des sanctuaires shinto centenaires et une horde de restaurants haut de gamme composent cet ancien quartier de divertissements geisha désormais surnommé le «Montmartre du Japon». «Un quartier que j’aime, car on y propose une variété de cuisines colorées qui ne manquent pas de titiller les palais.»

 

5. L’observatoire du Tokyo Metropolitan Government Building

Cette tour située dans l’ouest du quartier Shinjuku offre une vue panoramique sur Tokyo. «De là, on peut apercevoir les villes voisines et même le mont Fuji, explique Ken. Inutile donc de payer pour grimper au sommet d’une autre tour alors qu’il est possible de profiter gratuitement d’une vue aussi imprenable sur Tokyo et ses alentours.»

 

6. Umihotaru

On propose rarement aux voyageurs de visiter des aires de repos. Pourtant, Umihotaru - signifiant «mer-luciole» – vaut le détour. «Flottant au milieu de la baie de Tokyo, l’endroit offre une étonnante vue panoramique de Tokyo. Les restaurants et spas pour les pieds y rendent les arrêts encore plus intéressants. Je recommande de visiter l’endroit au crépuscule afin de pouvoir y admirer le coucher de soleil.»

 

7. Le parc Kitanomaru

«Encerclé par les douves de Chidorigafuchi, au nord du Palais Impérial, ce charmant parc est l’endroit idéal pour faire une pause de l’animation de la ville. En avril, le spectacle des cerisiers en fleurs y est tout simplement à couper le souffle.»

 

8. Sunamachi Ginza

Cette galerie marchande locale (une arcade) se trouve à l'extrême est du centre-ville de Tokyo. «On achète une bière dans un petit magasin du côté est et on se balade doucement en se laissant plonger dans une autre époque, le long de ces 670 mètres d’étals de nourriture d'autrefois. Le tout en dégustant un pot-au-feu d’Oden, du Yakitori, des dumplings, des croquettes ou autres délices japonais.»

 

9. Le quartier Tateishi

Envie de découvrir un petit paradis nocturne nettement moins fréquenté? C’est par ici! «Dans ce quartier, on découvre la culture des bars japonais tout en grignotant une variété de plats alléchants allant du sashimi au soba en passant par le yakitori, le pot-au-feu d'Oden et les délices occidentaux. Comme le tout est peu dispendieux, il est facile de visiter plusieurs bars en une soirée», assure Ken.

 

10. Les sushis de la chaîne Sushizanmai

«Si les sushis authentiques ont tendance à être coûteux, ce restaurant représente une bonne option, car on y sert des sushis de grande qualité 24 heures sur 24 et à un coût raisonnable.» Les Japonais et les visiteurs bien renseignés se croisent, avant 19h, aux kiosques et restaurants situés dans l'ancien marché historique de Tsukiji.

 

11. Le calme du Canal Cafe

«Ce magnifique café-restaurant en plein air est parfaitement situé au bord de la rivière Kandagawa.» L’une des rares terrasses où l’on peut manger tout en profitant de la vue apaisante sur la rivière. On s’y rend pour manger et boire un verre puis, pourquoi pas, faire une promenade en bateau afin de nourrir les carpes.

 

12. L’Agnes Hotel and Apartments Tokyo

«Un trésor caché du secteur hôtelier, connu par les passionnés et situé dans le calme et riche quartier d'Iidabashi». Un hôtel élégant dans un emplacement central qui en fait le camp de base idéal pour l’exploration de Tokyo. «Mention spéciale pour Entrée A , le joli bar principal», ajoute le Tokyoïte.

 

À lire aussi

Et encore plus