5 mythes sur l'alimentation végétale | Salut Bonjour
/wellbeing/nutrition

5 mythes sur l'alimentation végétale

L’alimentation végétale, bien connue sous le nom de « plant-based » en anglais, fait de plus en plus parler d’elle. On vante ses bienfaits pour la santé, puisqu’elle est pauvre en gras saturés, mais aussi sur la planète, puisqu’elle nécessite moins de ressources naturelles que l’alimentation d’origine animale. Pourtant, quelques mythes à son sujet persistent encore. Tour d’horizon pour y voir plus clair.

À voir aussi: Tout savoir sur le nouveau Guide alimentaire canadien

 

1. L’alimentation végétale, c’est devenir végétarien.

Un régime à base de plantes est une alimentation qui privilégie les aliments de source végétale, mais qui n’exclut pas forcément les produits animaliers. L’idée est plutôt d’en consommer moins souvent et en plus petite quantité. Changez vos habitudes et inversez la place qu’occupe la viande et les légumes dans votre assiette. Idéalement, la viande ne devrait pas figurer sur votre menu tous les jours de la semaine.

 

2. L’alimentation végétale cause des carences.

Les fruits et les légumes, les grains entiers et les légumineuses contiennent tous les nutriments dont le corps a besoin comme des fibres, des glucides, des vitamines et des minéraux. La seule vitamine à surveiller est la vitamine B12, qui est présente presque uniquement dans les produits d’originale animale. Vous pouvez donc rechercher des produits végétaliens portant la mention « enrichi en vitamine B12 » ou prendre un supplément. Discutez-en avec votre pharmacien, qui pourra vous guider.

De plus, certaines personnes s’inquiètent du manque de protéines causé par une alimentation végétale. Pourtant, les aliments de source végétale comme les légumineuses, les noix, le tofu et certaines céréales sont d’excellentes sources de protéines en plus d’être souvent moins riches en gras saturés que la viande. N'oubliez pas que les produits d’origine animale ne sont pas les seules sources de protéines.

 

3. L’alimentation végétale laisse sur sa faim.

Il faut oublier l'idée préconçue comme quoi l’alimentation à base de plantes se limite à manger de la salade du matin au soir. Les produits d'origine végétale vont bien au-delà des fruits et légumes. Il s'agit de céréales complètes, de légumineuses, de soya, de noix, de bons gras et plus encore. Assurez-vous de varier les catégories de produits végétaux, d'augmenter vos portions et de manger suffisamment de lipides (bons gras) pour augmenter votre sentiment de satiété. Des aliments entiers sont beaucoup plus satisfaisants que des produits transformés du commerce qui sont riches en calories... vides.

 

4. L’alimentation végétale coûte cher.

Tout d’abord, les légumineuses et les grains entiers sont moins dispendieux que les viandes et les poissons. Par exemple, substituez le boeuf haché par du tofu émietté ou des lentilles dans vos recettes et vous verrez votre facture d'épicerie diminuer. Une autre bonne façon de manger végétal à prix abordable est de privilégier les aliments locaux en saison et de les congeler pour en profiter toute l’année. Si vous pouvez avoir un potager à la maison, c’est encore mieux.

 

5. L’alimentation végétale est ennuyante et compliquée.

C’est tout le contraire ! En adoptant majoritairement un régime à base de produits végétaux, vous découvrirez de nouveaux aliments et de nouvelles recettes qui vont faire changement de votre menu habituel. L’alimentation végétale est colorée et très variée ! De plus, toutes vos recettes préférées peuvent être transformées en version végétalienne sans que ce soit compliqué.

 

À lire aussi

Et encore plus