6 choses à savoir pour prévenir ou surmonter le burnout parental | Salut Bonjour
/homeandfamily/familylife

6 choses à savoir pour prévenir ou surmonter le burnout parental

L'épuisement parental est similaire à l’épuisement professionnel, mais s’applique à la sphère familiale. De plus en plus de parents consultent un spécialiste à ce sujet. Le nouvel ouvrage de la psychologue et auteure Suzanne Vallières, Au bout du rouleau, nous aide à y voir plus clair et à identifier les symptômes. Voici 6 points à savoir pour prévenir ou surmonter le burnout parental.

À voir aussi: 4 réflexions parentales pratiques

 

1. Qu’est-ce que le burnout parental?

On parle littéralement d’un état d’épuisement, qui s’installe lorsqu’on ne parvient pas à atteindre les exigences que l’on s’était fixées en tant que parent. Face au déséquilibre entre nos idéaux et la réalité, on peut ressentir du stress, du découragement et, parfois, de l’épuisement. 

  

2. Les symptômes du burnout parental

Le premier symptôme ressenti lors d’un épuisement parental est sans contredit la fatigue. Elle peut être d’ordre physique, émotionnel et cognitif. Un autre des symptômes caractéristiques de l’épuisement : le parent ne se sent plus efficace ni épanoui dans son rôle parental. 

  

3. Un premier pas vers le mieux-être

 
Il est primordial de reconnaître et d’accepter son état d’épuisement. Il faut admettre qu’on a besoin d’aide, prioriser ses obligations et prendre soin de soi comme parent. 

  

4. La pression des réseaux sociaux

 Les médias sociaux, selon Suzanne Vallières, ajoutent à la pression parentale. Notre maison ne vient pas avec un filtre Instagram, le lavage n’est peut-être pas assez « glam » pour le mettre en «Story», mais ils sont réels et ils sont partout quand même. 

  

5. Nos objectifs

 Il faut définir ses priorités, lâcher prise sur ce qu’on ne peut contrôler et apprendre à exprimer ses besoins. Il faut aussi appliquer des changements concrets dans nos habitudes de vie, apprendre à se féliciter et surtout à dire NON. 

  

6. Des questions à se poser

Gérez-vous bien votre stress? Êtes-vous satisfait de la manière dont vous partagez les tâches avec votre conjoint et vos enfants? Arrivez-vous à demander de l’aide lorsque vous en avez besoin? Faites-vous chaque semaine des activités avec votre enfant qui vous font plaisir? Diriez-vous que vous êtes un bon parent? 

Vous avez répondu oui à une majorité de questions? Vous présentez peu de risques de vivre de l’épuisement parental. Dans le cas contraire, la lecture de ce livre tombe à point. Rassurez-vous, il existe des stratégies pour prévenir le burnout. Bonne réflexion.

À lire aussi

Et encore plus