Les suggestions lecture du 13 avril 2019 | SB
/artsandentertainment/books
Livres

Les suggestions lecture du 13 avril 2019

 Chrystine Brouillet nous partage ses coups de cœur littéraires de la semaine, qui sont tous d’auteurs présents ce week-end au Salon international du livre de Québec! 

 À voir aussi : Les suggestions lecture du 6 avril 2019  

 1. Le gouffre lumineux  

 Anick Lemay 

 Urbania 

  

 Mars 2018, Anick Lemay reçoit un diagnostic de cancer du sein. Dans la pub, tout le monde tombe sur le dos, Anick, elle, tombe dans un gouffre, perd tous ses repères et doit aussi composer avec une réalité particulière : «ça» va se savoir. On bénit l’impulsion qu’elle a eue de garder le contrôle sur les nouvelles la concernant en proposant à Urbania de livrer des chroniques sur ce qu’elle vit. Sinon, on n’aurait jamais découvert la plume si puissante d’Anick Lemay, ses phrases si percutantes, ses images qui nous saisissent, nous laissent interloqués devant tant de beauté, de générosité, de lucidité, d’amitié, de vérité. Ses mots qui disent la violence comme la douceur, la douleur comme la renaissance sont aussi galvanisants que réconfortants, s’inscrivant dans une construction très solide qui ne freine jamais une remarquable spontanéité. Une auteure, une vraie, est née. On attend son prochain livre avec impatience! Et on souligne cette première édition, très soignée, d’Urbania. 

  

 2. A vos ordres, colonel Parkinson! 

 François Gravel       

 Québec-Amérique 

  

 Quand le médecin lui annonce qu’il souffre de Parkinson, François Gravel a l’impression d’être écrasé par une tonne de briques, mais une fois le choc passé, il opte pour la curiosité plutôt que l’apitoiement et s’intéresse à «sa» maladie, à l’homme qui l’a découverte, aux personnages célèbres qui en ont souffert, aux rêves que le Parkinson provoque et bien sûr aux effets constatés jour après jour sur son corps. Sans nous cacher ses angoisses, l’auteur dédramatise la maladie avec beaucoup d’humour, décrivant avec une belle fantaisie les obstacles de la vie quotidienne, abordant avec lucidité les thèmes de la vieillesse et de la mort. On aimait déjà le style à la fois concis et imagé de François Gravel, on peut saluer maintenant le philosophe qui rassurera bien des lecteurs. 

  

 3. Être et n’être pas  

 Jean Désy      

 XYZ 

  

 Parce qu’il côtoie le Grand Nord depuis des décennies, et qu’il l’aime profondément, Jean Désy en publiant un journal de ses sept derniers séjours en tant que médecin dépanneur espère tirer la sonnette d’alarme afin que le Nunavik qui vit une crise sans précédent puisse trouver une manière de s’en sortir avec dignité. Les suicides à répétition, l’alcool qui ravage les esprits, le délétère nihilisme, la démence consumériste venant du Sud minent les Inuits et broient le cœur du poète qui aime tant la nature, l’inuktitut et l’esprit des habitants de la sauvage toundra. Il dit cette passion avec une ferveur émouvante et si ses observations sont inquiétantes, elles refusent néanmoins d’être défaitistes et plaident en faveur d’une solution où la quête de sens serait au chœur de la reconstruction. 

  

 Ce récit vibrant de colère tout autant que d’empathie est aussi courageux qu’essentiel. 

  

 4. Sortie côté tour  

 Patrick de Witt      

 Alto 

  

 La très belle Frances, veuve pas du tout éplorée, plutôt scandaleuse, a récupéré son fils Malcolm qui croupissait en pension pour vivre avec lui à New York où ils dépensent sans compter l’argent hérité du défunt Franklin Price. Ce qui doit arriver arrive : ils se retrouvent sans le sou. Ou presque. La meilleure amie de Frances, Joan, leur prête son appartement parisien, il faut tout de même dormir quelque part, non? L’île Saint-Louis accueille la mère et le fils après une traversée pittoresque en paquebot : que pourront-ils bien faire à Paris? 

  

 Des personnages extrêmement colorés, une intrigue qui déborde d'imagination et de fraicheur, le ton d’une comédie de mœurs teintée d’un humour noir ravageur, un rythme qui ne faiblit jamais : l’auteur qui nous avait séduits avec Les frères Sisters a toujours autant d’esprit! 

  

 5. Le crime de sœur Marie-Hosanna  

 Claire Bergeron      

 Druide 

  

 Québec, automne 1910, Ophélie, quinze ans, est confiée aux sœurs Augustines par son père, un juge montréalais qui leur ordonne de ne jamais la laisser retrouver la vie civile. Selon lui, Ophélie a commis une faute si grave qu’elle aurait dû être condamnée par la justice. Qu’il veuille éviter une humiliation publique sauve en quelque sorte Ophélie car une religieuse avisée comprend rapidement que l’adolescente, devenue sœur Marie-Hosanna a un don évident pour soigner les malades. Elle sera donc infirmière...mais ne restera pas au couvent, entrainée par une patiente délurée à fuir ces murs, à fuir Québec. Que trouveront-elles en Abitibi? 

  

 Comme toujours, Claire Bergeron mêle avec beaucoup d’aisance la romance à l’intrigue policière, la grande et la petite histoire : le destin d’Ophélie, éprise de liberté, nous rappelle que bien des femmes ont eu à se battre pour choisir leur vie! 

  

 6. Le Nouveau-Brunswick en camping  

 Marie-France Bornais    

 Éditions de l’Homme 

  

 Curieux de voir un mascaret? De participer au grand Pow-Wow de la Première Nation Pabineau ou au défilé du Grand Tintamarre de Caraquet? De grimper au sommet d’un phare, découvrir des agates, marcher en forêt ou admirer les étoiles lors d’un «star party»? Sillonner les routes du Nouveau-Brunswick sera une vraie partie de plaisir avec les suggestions et les conseils si avisés de l’auteure qui aime cette province depuis des années et a pensé autant aux amoureux de la nature qu’aux gourmands, aux sportifs qu’aux contemplatifs férus d’histoire en rédigeant ce guide extrêmement complet. Des centaines d’adresses, des calendriers des activités culturelles, un guide des plus belles plages et un enthousiasme communicatif à chaque page nous donnent envie de boucler illico nos valises pour aller goûter la guedille au homard, les fish and chips la chaudrée de palourdes... 

  

 7. Félix Leclerc – L’alouette en liberté  

 Christian Quesnel     

 Éditions de l’Homme 

  

 Le sous-titre de ce superbe ouvrage est parfaitement choisi, la liberté ayant traversé toute l’œuvre, toute la vie de Félix Leclerc. Ce concept abstrait et pourtant fondateur, Christian Quesnel a réussi à le rendre avec un talent qui fait honneur à son sujet. Les choix si éclairés entre les informations biographiques et les extraits de l’œuvre de Leclerc nous portent, nous transportent à travers le temps, nous permettent d’entrer dans l’intimité du créateur tout en revivant des pans importants de l’histoire du Québec. Les somptueuses et inspirantes illustrations, au service des mots du grand poète de l’île d’Orléans, la mise en page impeccable, la recherche sérieuse, mais jamais pesante, nous donnent réellement envie de lire, relire, redécouvrir Félix Leclerc. Chapeau!

À lire aussi

Et encore plus