5 choses à savoir sur l’alcool et les adolescents | Salut Bonjour
/homeandfamily/familylife

5 choses à savoir sur l’alcool et les adolescents

Au Québec, l’âge légal pour acheter de l’alcool est de 18 ans, mais la plupart des jeunes n’attendent pas leur majorité pour en consommer. Cette situation peut créer certains maux de tête aux parents qui ne savent pas toujours comment réagir. Voici 5 choses à savoir sur l’alcool et les adolescents.

À voir aussi: Pour une balade à vélo en famille amusante et sécuritaire

  

1. Quelques statistiques

Au Québec, selon un sondage, 66 % des jeunes de 13 ans ont déjà pris de l’alcool. Selon Éducalcool, la proportion des élèves du secondaire qui disent avoir consommé un verre d’alcool au cours des douze derniers mois a significativement diminué ces dernières années. Toutefois, chez les adolescents, la modération n’est malheureusement pas au rendez-vous. Leur consommation se caractérise par l’absorption de grandes quantités d’alcool en une même occasion, ce qui est corroboré par plusieurs enquêtes européennes et américaines.  L’arrivée sur le marché des boissons énergisantes et leur grande popularité auprès des jeunes fait aussi en sorte que les adolescents boivent davantage. 

  

2. Les informer des risques

La consommation d’alcool peut avoir des conséquences importantes sur la santé d’un adolescent, beaucoup plus que sur celle d’un adulte. Les adolescents sont également plus vulnérables face aux risques d’intoxication et de perte de contrôle. Comme parent, il faut leur parler des risques, sans banaliser, ni dramatiser. Il est aussi important de reconnaître le besoin et le désir de notre ado de faire la fête tout en exposant clairement ses limites. 

  

3. Interdire ou pas ?

On se retrouve avec un gigantesque défi : soit celui de trouver l’équilibre entre retarder le plus possible la prise d’alcool et battre de vitesse les amis... » . Ce qui est délicat, c’est que ce qui est interdit peut devenir ce qui est convoité. 

  

4. Poser des limites et maintenir le dialogue

Être un parent qui exerce du contrôle, tout en étant chaleureux et réceptif plutôt qu'autoritaire ou permissif, constitue un facteur majeur de protection. Un mot important à retenir : modération. Le fait de fixer des limites claires n’empêche pas de donner à notre adolescent une certaine liberté et de lui faire confiance. La clé, c’est de maintenir le dialogue et dans le mot dialogue, il y a l’écoute. 

  

5. Servir de modèle

Notre attitude, nos gestes, nos paroles, nos choix influencent grandement nos enfants. Ainsi, lorsque vous prenez de l’alcool, buvez avec modération. Il est important que vos jeunes sachent qu'il n'est pas nécessaire de boire de l'alcool pour avoir du plaisir. Ils doivent aussi savoir qu’on peut avoir du plaisir en consommant si l’on est capable de se maîtriser.

 

Selon les propos de Dr. Olivier Jamoulle, pédiatre au CHU Sainte-Justine

À lire aussi

Et encore plus