5 choses à savoir sur la sexualité pendant la grossesse | SB
/misc
Ressources santé

5 choses à savoir sur la sexualité pendant la grossesse

Shutterstock

La sexualité pendant la grossesse: un sujet qui peut sembler gênant à aborder, mais qui ne devrait toutefois pas l’être. Il est temps de mettre un peu de clarté dans tout ça et d’oser en parler. Voici donc 5 choses à savoir pour vous guider.

À lire aussi: Grossesse: les premiers signes et les bons réflexes à avoir

 

1. L’importance de s’écouter et de communiquer

Il n’y a pas de protocole à suivre; chaque femme est différente. C’est votre grossesse et vos envies. Écoutez vos pulsions et si vous vivez des insécurités, il ne faut pas hésiter à en parler à votre partenaire. Entretenez une bonne communication dans votre couple.

 

2. Des changements par rapport à la libido

C’est possible que votre libido change comme elle peut rester la même, mais elle reste tout de même là. Par exemple, lors du premier trimestre, ça peut être plus difficile puisque les hormones provoquent une grande fatigue, des nausées et même parfois des vomissements. Cela a donc un impact direct sur le désir de la femme.

 

3. La peur de nuire au bébé

Certains couples s’abstiennent par peur d’affecter le bébé. Toutefois, les études prouvent qu’il n’y a pas de risques. En fin de grossesse, la grosseur du ventre peut devenir gênante, il s’agit de trouver des positions avec lesquelles vous êtes confortables.

 

4. La crainte de fausses couches

Encore une fois, cette crainte n’a pas lieu d’être puisqu’il n’existe pas de lien entre les relations sexuelles et les fausses couches. C’est davantage en vivant beaucoup de stress que vous risquez d’affecter votre bébé puisqu’il ressent vos émotions. Vous ne faites qu’un.

 

5. Plaisir pour maman, plaisir pour bébé

En ayant des relations sexuelles, vous ressentez du bien-être et du même coup en procurez à votre bébé. Si vous êtes bien, votre bébé le ressentira par vos hormones sécrétées. Faire l’amour, c’est se donner mutuellement de l’amour et bébé fait maintenant partie de l’équation.

 

 Les sources: Mireille St-Pierre ( Infirmière) + Chronique du Dr Catherine Solano, médecin sexologue. Lien : http://www.rfi.fr/science/20181024-sexualite-grossesse

À lire aussi

Et encore plus