Des entreprises qui nous aident à sauver la planète | Salut Bonjour
/homeandfamily/familylife

Des entreprises qui nous aident à sauver la planète

 Ça fait longtemps que la sonnette d’alarme environnementale retentit et la plupart des gens veulent faire un effort pour avoir une consommation plus responsable. L’industrie doit aussi faire un effort nous rendre la vie plus facile.  

  

 À voir aussi: 20 gestes quotidiens qui font une différence pour la planète  

  

Il n’est pas toujours aisé de savoir quelles entreprises sont vraiment écoresponsables. Voici une sélection d’entreprises qui ont de belles initiatives:  

  

 Sobey’s  

 Depuis le avril 2019, Sobey’s a lancé une initiative zéro déchet : il est possible d’apporter nos propres contenants réutilisables pour acheter des produits frais tels que de la viande, des fruits de mer et des mets cuisinés dans certains magasins Métro, IGA, Rachelle-Béry et Marché Tradition. 

Les produits seront pesés à l’aide d’un papier balance avant d’être déposés dans le contenant du client tandis que les salades seront placées directement dans le contenant jusqu’à la quantité désirée.  

  

Les contenants et sacs à glissière devront être propres et ne pas être brisés. Les contenants en verre seront refusés en raison des risques de bris lors de leur manipulation. Ceux qui montrent le nom d’une compagnie alimentaire ne seront pas acceptés non plus, tout comme ceux qui affichent un code à barres qui pourrait créer de la confusion.  

  

 Cascade  

 Depuis 1964, Cascades propose des solutions durables en matière de papiers hygiéniques et essuie-tout. À titre d’exemple, les procédés de fabrication des produits Cascades permettent de réduire au maximum les émissions de gaz à effet de serre.  

Aussi, l’entreprise utilise 85 % moins d’eau que la moyenne de l’industrie papetière et sauve 45 millions d’arbres annuellement grâce à l’utilisation de fibres recyclées dans le processus de sa gamme Enviro.  

  

Ses produits écologiques incluent des serviettes de papier et du papier hygiénique faits de matériaux entièrement recyclés, ainsi que des contenants alimentaires biodégradables. Les consommateurs peuvent mesurer l’incidence de ces produits au moyen d’un calculateur environnemental accessible sur son site Internet.  

  

 Danone  

Danone a lié les primes de fin d’année d’un tiers de ses dirigeants mondiaux à la progression de leurs efforts de réduction de l’empreinte carbone au sein de leur service.  

  

 Nespresso  

Les machines à dosettes ont remplacé les cafetières à filtre sur les comptoirs de cuisine des Québécois. Entre 2012 et 2015, le pourcentage de propriétaires d’une cafetière à portions individuelles a explosé, passant de 15 % à 38 % selon l’Association canadienne du café.   

  

La vieille machine à café filtre demande l’utilisation de plus d’eau pour laver la cruche et on jette souvent la moitié du café. Tandis qu’avec la machine à dosette telle que Nespresso on fait seulement la quantité dont on a besoin et ça demande moins de nettoyage, donc moins d’eau chaude. À mentionner également que depuis 2016, Nespresso a démarré un programme de récupération qui est maintenant présent dans plus de 400 municipalités.   

  

Au Québec, les consommateurs peuvent, entre autres, retourner directement leurs capsules de café en utilisant un sac spécialement conçu à cet effet et déposé dans leur bac de recyclage.   

  

Au Canada, l’entreprise vient de s’entendre avec Postes Canada pour un retour de capsules dans un sac rouge. Au Québec, c'est un sac vert. Au pays, plus de 95 % des consommateurs bénéficient de solutions pour nous retourner les capsules de café utilisées. À mentionner également, tant le marc de café que l’aluminium sont récupérables à 100%.  

  

Qu’est-ce qu’on fait avec les capsules recyclées?  

Les capsules Nespresso étant en aluminium, cette matière est recyclable à l’infini. Les capsules peuvent être transformées en canette de soda, réfrigérateur, des couteaux suisse, des crayons ou bâton de ski.   

  

L’objectif des Nespresso est d’offrir des produits entièrement « carbone neutre » d’ici 2020, à l’échelle de la planète.  

  

 Bon Magasinage  

 Le site Bon Magasinage reprend une formule très populaire en Europe, mais à peu près inexistante au Québec : la vente de vêtements de seconde main entre particulière, par l’entremise d’une plateforme web qui permet de les connecter. 

  

 Deuxième édition  

Lancé en 2015, Deuxième édition se spécialise dans la revente de vêtements et d’accessoires de luxe d’occasion, ainsi que d’échantillons de designers d’ici et d’ailleurs. Les pièces vendues sont des mises en consigne, pour lesquelles les clientes reçoivent un retour, mais aussi des achats faits par l’entreprise auprès de particuliers et d’entreprises.  

  

 Belle & Belly 

  

S’étant donné comme mission de rendre la mode pour femmes enceintes plus accessible et abordable, Belle & Belly propose une offre de marques locales, mais aussi internationales, peu accessibles sur le marché québécois, comme la marque anglaise Séraphine ou américaine Asos.  

  

Le fonctionnement est fort simple : pour 99 $ par mois, la cliente sélectionne six morceaux, à échanger mensuellement, assurances et livraison incluses. Il est aussi possible de louer à la pièce, à des prix variables.  

  

 Livia Maternité  

  

Plusieurs forfaits s’offrent aux futures mamans : la location d’une robe pour deux semaines (55 $), idéale pour une occasion spéciale, de trois morceaux (65 $) ou de six morceaux (90 $) pour un mois. L’entreprise vient également de lancer une section Friperie dans son site web, où elle vend notamment ses pièces trop usées pour la location.  

  

 Loue 1 Robe 

 Loue 1 Robe est probablement le doyen dans le service de location de robes de soirée à Montréal. Lancée en 2013 par Sarah Ghribi, l’entreprise a ajouté l’offre pour hommes Loue 1 Tux trois ans plus tard et se distingue par son service personnalisé. 

 

À lire aussi

Et encore plus