3 choses à savoir sur les allergies pour la rentrée scolaire | Salut Bonjour
/homeandfamily/familylife/salutlecole

3 choses à savoir sur les allergies pour la rentrée scolaire

Image principale de l'article Allergies et rentrée scolaire

Au Québec, ce sont 300 000 personnes qui sont touchées par des allergies alimentaires, soit environ 4 % de la population adulte et 8 % des enfants. 75 000 jeunes fréquentant une école du Québec souffrent d’au moins une allergie alimentaire. Alors, comment les écoles gèrent-elles la situation ?

À lire aussi: Comment choisir la boîte à lunch de son enfant

Les allergies sont souvent banalisées alors qu’elles peuvent conduire à une réaction anaphylactique. Pour être en mesure d’agir lors d’une réaction allergique grave, il faut savoir en détecter les symptômes, alors que ceux-ci peuvent toucher plusieurs systèmes (bouche, système respiratoire, système cardio-vasculaire).

Voici donc 3 choses à savoir sur les allergies pour la rentrée scolaire


1. Identifier les symptômes et être en mesure d'agir

Le personnel des écoles et l’entourage des jeunes doivent être en mesure d’utiliser l’EpiPen<sup>md</sup>.

Photo Fotolia

Le personnel des écoles et l’entourage des jeunes doivent être en mesure d’utiliser l’EpiPenmd.

Les symptômes varient de simples rougeurs ou démangeaisons à un serrement de la gorge, voire une difficulté à avaler et à respirer. Les réactions allergiques sont imprévisibles et peuvent évoluer avec le temps. Le personnel des écoles et l’entourage des jeunes doivent être en mesure d’utiliser les auto-injecteurs d’épinéphrine, communément appelés EpiPenmd, puisqu’une allergie grave nécessite une intervention d’urgence. L’enfant allergique devrait aussi être sensibilisé au port de son auto-injecteur sur lui, en tout temps.

2. Gestion des allergies au Québec

En décembre 2016, la Commission scolaire de Montréal, qui regroupe près de 150 écoles primaires, a annoncé avoir cessé de bannir les allergènes de ses écoles. Ce virage proposait plutôt de miser sur une meilleure gestion des allergies en milieu scolaire. La Commission scolaire de Montréal s’est depuis positionnée officiellement en matière de gestion des allergies alimentaires.

Toutefois, aucune standardisation en matière de gestion des allergies alimentaires n’est proposée au Québec. Ainsi, d’une école à l’autre, la façon de prendre en charge les allergies alimentaires et le bannissement des aliments varie beaucoup. Rappelons que notre province est la seule où aucun cadre légal n’est mis en place pour uniformiser la gestion des allergies.


3. Projet de loi ; une avancée pour les allergies en milieu scolaire

Le 14 juin 2018, Allergies Québec, en alliance avec le Parti québécois, a présenté un projet de loi provincial encadrant la prise en charge des élèves allergiques. Au Québec, c’était la première fois qu’on déposait un tel projet de loi, ce qui consiste en une importante avancée vers la prise en charge des allergies en milieu scolaire. Ce projet de loi vise à standardiser la gestion des allergies alimentaires pour que les enfants aient tous accès aux mêmes ressources et outils, peu importe l’établissement qu’ils fréquentent, et ce, dans un cadre législatif.

Il ne serait donc pas surprenant de voir les écoles adapter leur politique en matière de gestion des allergies alimentaires au cours des prochaines années. L’emphase serait dorénavant mise sur une meilleure gestion des allergies alimentaires plutôt que sur l’interdiction de certains aliments. En effet, les écoles pourraient être plus permissives, sans pour autant mettre la santé de l’enfant allergique en jeu.

Pour le moment, les boîtes à lunch et les collations doivent respecter le règlement de l’école que l’enfant fréquente. On retrouve souvent des crudités, des fruits, du fromage et du yogourt en guise de collation. En cuisinant ses propres biscuits et muffins, il est plus facile d’éviter les aliments allergènes. Pour les parents d’enfants fréquentant l’école, apprendre à lire les listes d’ingrédients et opter pour les produits arborant le logo Allergène Contrôlémc ou encore sans arachides font partie des priorités. On enseigne aussi à l’enfant à ne jamais faire de troc ni partager son lunch.


Ressources

Allergies Québec

La mission de cette association est de promouvoir la sécurité et d’améliorer la qualité de vie des gens affectés par des allergies alimentaires. Allergies Québec offre des programmes d’information, de soutien, d’éducation, de formation et de sensibilisation concernant les allergies.                  

 Association des allergologues et immunologues du Québec :   

 Livres de recettes :   

  •  Allergique et Gourmand : Plus de 100 recettes pour bien manger sans danger, Dominique Seigneur, Éditions de l’Homme         
  •  Lunchs réinventés, Marie-Josée Bettez et Christophe Bettez-Théroux, Éditions Québec Amérique                   

 ► Merci à Karelle Lachaîne, stagiaire en nutrition, de sa précieuse collaboration.         

  

À lire aussi

Et encore plus