5 façons de réduire l’anxiété des enfants à la rentrée | Salut Bonjour
/homeandfamily/familylife/salutlecole

5 façons de réduire l’anxiété des enfants à la rentrée

Image principale de l'article Comment réduire l’anxiété à la rentrée scolaire

Il commence à poser des questions par rapport à la rentrée. Il vous harcèle afin de savoir s’il a tout ce dont il a besoin côté matériel scolaire. Oui, votre enfant est peut-être stressé en vue du recommencement de l’école et c’est tout à fait normal, qui ne l’a jamais été? Pour vous aider à accompagner votre enfant dans cette transition et réduire le plus possible son stress, voici quelques conseils. 

À lire aussi : 12 trucs pour économiser à la rentrée 


1. Discuter de la rentrée avec votre enfant 

Ça peut sembler ridicule, mais il arrive souvent d’oublier l’essentiel ; la discussion. Quelques semaines avant le début des classes, parlez de la rentrée avec votre enfant. Est-il excité de retourner à l’école? Oui, non, un peu et pourquoi? De cette façon, vous aurez une meilleure idée de l’état d’esprit dans lequel votre enfant se situe et vous pourrez ainsi agir en conséquence pour bien l’accompagner dans cette transition. 


2. Établir une routine quelques semaines avant le début des classes 

Afin de le préparer à ce changement, il est bien de retourner au rythme de vie plus équilibré que l’on perd parfois en vacances. Le fait de manger et d’aller au dodo à des heures précises sont des exemples d’actions qui guideront votre enfant dans ce processus parfois inquiétant. 


3. Rendre la rentrée conviviale par des petites attentions 

Faites en sorte de rendre excitant tout ce qui est en lien avec le début des classes. Magasiner avec enthousiasme les essentiels pour le début de l’école avec votre enfant rend le tout palpitant. Ça permet du même coup de le rassurer puisqu’il est certain de ne rien oublier. Regardez ensemble des recettes qu’il aimerait avoir comme lunch et cuisinez-les ensemble. Pour sa première semaine, vous pouvez lui écrire des petites pensées de motivations et les glisser dans sa boîte à lunch. Une surprise sur l’heure du midi en plus d’un bon lunch, c’est assez gagnant comme première semaine. 

Avant de partir : « Tu es belle, tu es bonne et tu es capable », « Tu es beau, tu es bon et tu es capable ». Un peu simpliste peut-être, mais ces paroles peuvent être tellement rassurantes de la part de maman ou de papa. 


4. Bien organiser votre propre horaire 

Vous devez également vous préparer mentalement à cette transition puisque votre horaire change aussi. Prendre de l’avance lors de la première semaine d’école est essentiel. Si vous êtes stressés et en retard, votre enfant le ressentira et risque de vous en vouloir. Faites preuve d’organisation afin d’être présent pour lui. 


5. Prévoir la tenue de la première journée la veille 

Les vêtements, c’est angoissant. Afin d’éviter un énorme bordel dans la chambre le matin même, prévoyez la tenue de votre enfant avec lui ; de la tête au pied. Oui, les souliers ont aussi de l’importance. Il doit être confiant pour cette journée spéciale. On peut sembler jouer sur les détails, mais les enfants remarquent les détails... « La vérité sort de la bouche des enfants » n’est-ce pas? Un ami qui se met à rire de votre enfant dû à la tache de beurre de peanut sur son chandail n’est pas une situation souhaitable.

Bonne rentrée! 

 

 

À lire aussi

Et encore plus