10 différences entre la vingtaine et la trentaine | Salut Bonjour
/homeandfamily/familylife

10 différences entre la vingtaine et la trentaine

Image principale de l'article 10 différences entre la vingtaine et la trentaine

Une décennie sépare la vingtaine de la trentaine et, souvent, les années acquises changent de manière évidente plusieurs aspects de notre vie. On ne pense pas de la même manière et surtout on ne s'attarde pas aux mêmes aspects: famille, amis, enfants et plusieurs autres sujets prennent une tournure différente à nos yeux avec le temps.   

  

  

  

  

 À lire aussi: 4 astuces pour rendre la rentrée amusante  

 Voici, avec humour, 10 différences flagrantes entre les personnes dans la vingtaine et celles dans la trentaine.   

 1. La routine beauté   

 À 20 ans: Vous achetez de nouveaux produits pour un maquillage tendance: des rouges à lèvres, des ombres à paupières, des illuminateurs et plusieurs autres. Il vous arrive parfois d'oublier de vous démaquiller, vous en profitez pour garder le même maquillage que la veille!              

 
À 30 ans: Vous laissez la trousse de maquillage dans le coin. Vous en profitez pour acheter de nouvelles crèmes naturelles pour votre peau autant pour le soir que le jour. Pour vous, pas question de vous coucher le soir avec une parcelle de maquillage sur le visage!             

  

  

  

 2. Vendredi, 23 h 45  

 À 20 ans: Vous êtes à votre premier cocktail pour débuter la soirée, vous planifiez une veillée mémorable. Vous prévoyez partir faire la tournée des bars avec vos amies dans quelques instants. Vous envisagez plus d'un Gin-Tonic pour souligner le fait que c'est enfin vendredi soir, la raison idéale pour fêter!        

 À 30 ans: Les enfants sont couchés dans leurs lits. Vous avez fini de laver la vaisselle, la maison est propre pour bien commencer la journée du samedi qui s'en vient bien vite. Vous êtes soulagée, vous avez enfin un moment pour vous dans votre lit. Vous prenez un livre pour lire un peu, mais au bout de quelques minutes, vous vous endormez parce que vous êtes exténuée de votre semaine de travail.          

  

  

  

 3. Les sorties entre amis   

 À 20 ans: Vous revenez de vos vacances d'été et vous êtes impatients de revoir tous vos amis d'université (une vingtaine d'amis). Vous prévoyez des soupers durant la semaine parfois, et même souvent accompagnés de bières, de vin et de bons cocktails pour pimenter vos conversations et profiter du moment. Vous planifiez aussi vous rendre à plusieurs soirées thématiques ainsi qu'à des événements en lien avec votre programme d'étude en compagnie de votre cohorte quasiment complète.          

 À 30 ans: Après les vacances d'été, vous souhaitez remettre le tout à l'ordre et vous manquez de temps pour organiser quoi que ce soit. Vous pouvez compter sur les doigts de votre main les amis qui sont encore dans votre vie. Vous essayez de vous voir une fois par mois, parmi les couches et les biberons. Il suffit d'un regard pour savoir exactement ce que l'autre pense, vous ne parlez pas pour ne rien dire, ça vous fatigue.         

  

  

 
  

 4. L'achat de soutiens-gorges  

 À 20 ans: Vous pouvez retarder l'achat de soutiens-gorges, ce n'est vraiment pas essentiel. Vous êtes même très bien lorsque vous n'en portez pas, c'est libérateur et ça vous donne un petit côté sensuel que vous ne détestez pas. Vous préférez acheter des bralettes plutôt que des soutiens qui ne font pas du tout délicats.          

 À 30 ans: Vous avez besoin de renouveler, vous n'avez pas le choix! Vous n'en pouvez plus de la couleur de votre brassière que vous mettez sans arrêt. Ça vous prend un nouveau soutien-gorge pour être émotivement plus zen le matin avant d'aller travailler. Votre ancien vous inspire le désespoir, vous seriez prête à le mettre à la poubelle n'importe quand! Et pas question d'aller au bureau sans soutien-gorge...           

  

  

  

 5. Les lendemains de veille   

 À 20 ans: Après une soirée bien arrosée, il vous suffit de prendre une bonne poutine le soir avant d'aller au coucher, c'est la recette gagnante pour bien aller le lendemain. Un peu mal à la tête le matin? Un verre d'eau avec un comprimé anti-douleur et le tour est joué! Vous êtes prête pour la soirée de ce soir, c'est reparti!             

 À 30 ans: Après une petite soirée entre amies avec peut-être une coupe de vin en trop, vous savez que vous êtes tombée dans le piège et vous pensez déjà aux répercussions sur les trois prochains jours. Vous avez du mal à reprendre sur vous et c'est toute votre semaine qui en est affectée. Vous n'êtes pas très fière de vous!         

  

  

  

 6. Les réseaux sociaux   

 À 20 ans: Vous retrouvez dans votre fil d'actualité des photos de party, de 5 à 7, de concerts, d'égoportraits et vous jalousez les filles constamment en voyage.            

 À 30 ans: Vous retrouvez dans votre fil d'actualité des photos de mariages, d'enfants et surtout de bébés. Vous en profitez pour vous inspirer en ce qui concerne les poussettes et vous jugez les habillements des enfants de vos amies.         

  

  

 
  

 7. L'entrainement physique   

 À 20 ans: Avec la fin des vacances, vous sentez que l'accumulation de crème glacée se fait ressentir sur votre corps. Vous joignez donc l'utile à l'agréable en vous rendant en vélo à l'école. En plus de votre travail en restauration, vous êtes en mesure de vous rattraper. Vous adorez faire d'une pierre deux coups!          

 À 30 ans: Le choix du cours de Yoga que vous suivrez à l'automne est d'une grande importance à vos yeux. C'est le moment que vous prenez pour vous et il n'est pas question de manquer votre cours, c'est un engagement que vous avez pris pour vous faire du bien. Votre horaire est planifié à la seconde près pour y arriver.            

  

  

 8. Le statut de célibataire  

 À 20 ans: Vous criez presque «Liberté» dans les rues. Vous sentez que vous pouvez tout faire et que les portes s'ouvrent sur une panoplie de possibilités. Le fait que vous pouvez explorer et que vous n'avez rien à gérer vous réjouit au plus haut point. Le célibat ne vous fait pas peur, au contraire, c'est une façon pour vous de vivre pleinement votre vie!          

 À 30 ans: Vous en profitez pour faire le plein de crème glacée dans votre congélateur afin d'avoir des réserves pour l'année lorsque vient le temps d'écouter votre film d'amour le samedi soir. Vous essayez de vous dire que ça va finir par venir, mais la pensée de finir votre vie seule revient toujours vous hanter. Par chance, vous avez votre chat Yvette à vos côtés, vous savez qu'elle sera toujours là pour vous, que c'est tout simplement la meilleure!         

  

  

  

  

 9. L'organisation de la cuisine   

 À 20 ans: Vous faites le tour de la famille afin de savoir s'il y a du matériel que vous pourriez reprendre: verres, micro-ondes, assiettes et bien d’autres. Votre cuisine d'appartement est assez restreinte et vous faites votre possible pour vous organiser avec les recettes les plus simples. Un menu qui revient souvent de semaine en semaine.            

 À 30 ans: La cuisine, c'est votre lieu sacré! Si vous voulez vous faire plaisir, vous en profitez pour acheter de nouvelles coupes afin de bien recevoir et impressionner vos amis lors de votre prochain souper! Le dimanche, c'est votre journée préférée pour cuisiner et vous sentir comme la maman modèle. Les livres de recettes sont très précieux à vos yeux!        

  

  

  

 10. La planification des finances   

 À 20 ans: Vous faites le constat suivant: ce que vous avez gagné au cours de l'été a été étrangement tout dépensé pour des festivals et de nouveaux vêtements. Vous réalisez alors que vous devrez diminuer les dépenses pour y arriver; le beurre de peanut et les ramens deviennent vos nouveaux meilleurs amis. Vous commencez à faire de l'anxiété parce que la réalité de la pauvreté étudiante vous explose encore une fois en plein visage.          

 À 30 ans: Vous planifiez votre prochaine rencontre afin de voir si tout va bien en ce qui concerne vos REER. Vous pensez souvent à votre retraite afin de bien planifier les années à venir. Vous réalisez que vous aimez un peu moins le dentiste de votre enfant en découvrant une facture particulièrement salée. Vous vous répétez que vous aimez profondément vos enfants, mais que la prochaine fois, la petite dent croche ne fera que le charme de votre jeune.         

  

  

 

À lire aussi

Et encore plus