La gestion du stress et de l’anxiété chez les enfants | Salut Bonjour
/wellbeing/psycho

La gestion du stress et de l’anxiété chez les enfants

Près d'un jeune sur cinq est diagnostiqué avec un trouble de l'anxiété. Toutefois, contrairement aux adultes, ils ont souvent de la difficulté à verbaliser leur anxiété. Voici quelques conseils pour les aider avec la collaboration de Dr Benoît Hammarrenger, neuropsychologue.   

À voir aussi: 5 façons de réduire l'anxiété à la rentrée   

1. Savoir repérer les signes de l’anxiété  

Ces signes peuvent comprendre:    

  • Des changements soudains dans les comportements. De l'irritabilité, de l'agressivité ou un isolement inhabituel. 
  • Des symptomes physiologiques (maux de ventres, nausées, palpitations, etc.) 
  • De la difficulté à s'endormir ou a avoir une bonne qualité de sommeil. Des cauchemars fréquents.  
  • Un besoin d’être rassuré plus présent. Des paroles dévalorisante ou dénigrantes envers lui-même  
  • Des réactions qui semblent excessives. L'évitement de certaines situations (comme aller dormir chez des amis)  
  • Un manque de concentration.     

2. Aider un enfant anxieux 

Mettre l'emphase sur le processus plutôt que le résultat peut aider à diminuer le sentiment d'anxiété de performance. Valoriser l'effort fourni plutôt que les résultats obtenus peut réduire la pression ressentie par notre enfant. Évidemment, on fait toujours de notre mieux pour aider nos enfants, ce qui peut être parfois difficile lorsqu'on est nous-même anxieux. Dr Benoît Hammarrenger invite à développer le sentiment d'efficacité personnelle, notamment en renforçant l'idée auprès de notre enfant qu'il est bon et qu'il est capable, le rendre plus confiant et lui souligner ses réussites. 

3. Trouble anxieux? 

Il est normal de ressentir de l'anxiété à l'occasion, mais si ce sentiment perssiste chez votre enfant malgré vos efforts pour l'aider, il se peut qu'il souffre d'un trouble anxieux. Il peut alors être pertinent d'aller chercher de l'aide auprès de professionnels qui pourront poser le bon diagnostic et vous donner les bons outils. 

4. Quelques outils 

Certains trucs peuvent contribuer à réduire l'anxiété de votre enfant à l'apporche d'événements stressants. En voici quelques uns:  

  • Aménager un coin relaxation où l'enfant se sentira bien 
  • Pratiquer le yoga et la méditation avec lui 
  • Encourager le sentiment d'efficacité personnelle 
  • Ne pas éviter les situations stressantes, mais leur faire face graduellement et avec douceur 
  • Prendre le temps d'expliquer la situation à l'enfant et de le préparer (ex.: lui faire visiter sa nouvelle école ou son nouveau quartier, pratiquer sa présentation orale, etc.) 

À lire aussi

Et encore plus