Diabète : comment aider mon proche atteint? | Salut Bonjour
/wellbeing/health

Diabète : comment aider mon proche atteint?

SANTÉ

Image principale de l'article Diabète : comment aider mon proche atteint?
Africa Studio - stock.adobe.com

En collaboration avec   

Un de vos proches a récemment reçu un diagnostic de diabète? Selon l’Agence de santé du Canada, plus de 10% des Québécois et des Québécoises vivent avec cette maladie chronique.  

  

Avec quelques changements dans les habitudes de vie et les traitements médicamenteux, il est possible de bien contrôler la maladie et réduire les complications futures.                  

  

Voici quelques conseils qui vous seront fort utiles pour accompagner votre proche atteint du diabète.                 

  

RFBSIP - stock.adobe.com

  

1. Informez-vous sur la maladie                 

Le diabète est une maladie chronique qui se caractérise par une hyperglycémie, soit un taux de sucre trop élevé dans le sang, causé par une production déficiente ou une mauvaise utilisation de l’insuline par le corps. L’insuline est une hormone sécrétée par le pancréas qui se charge habituellement de réguler la quantité de glucides qui pénètre dans les cellules.                 

  

Il existe plusieurs types de diabète, dont :  

Le diabète de type 1 se diagnostique généralement à l’enfance ou à l’adolescence. On le caractérise par une absence presque totale d’insuline dans le corps.                 

  

Le diabète de type 2 se déclare habituellement plus tard. Dans ce cas précis, l’insuline est soit produite en quantité insuffisante, soit mal utilisée par le corps. 90% des gens touchés par la maladie souffrent de ce type. Avec l’augmentation de l’obésité et de la sédentarité, on voit de plus en plus de diagnostics de diabète de type 2 chez les plus jeunes.                 

  

Le diabète gestationnel ou « de grossesse » se manifeste vers le deuxième et troisième trimestre. À ce moment, le pancréas ne réussit pas à sécréter suffisamment d’insuline face aux variations hormonales du corps, ce qui entraîne une hyperglycémie. Ce diagnostic disparait habituellement après l’accouchement, mais augmente les risques de développer un diabète de type 2 plus tard dans la vie.                 

  

Bien qu’on ne puisse pas identifier la cause précise du diabète, on sait que l’hygiène de vie et la génétique sont deux facteurs déterminants dans le développement de la maladie.                  

  

Pour mieux comprendre les symptômes et les facteurs de risque de cette affectation chronique, consultez cet article.                   

  

dalaprod - stock.adobe.com

  

2. Assurez-vous de bien contrôler la glycémie                 

Afin d’éviter les complications à long terme, votre proche devra contrôler son niveau de glycémie. Dans la plupart des cas, une médication sous forme orale ou à injecter sera prescrite par un médecin. Selon le traitement, le patient devra effectuer un contrôle de sa glycémie avec un lecteur de glycémie à domicile. Une panoplie d’appareils sont disponibles sur le marché. Un pharmacien ou une pharmacienne pourrait vous aider à faire le choix le plus approprié.                 

  

Une application mobile comme Mon Diabète permet de suivre la glycémie de la personne atteinte au quotidien. Votre proche pourrait vous partager ses données afin que vous suiviez l’évolution de sa maladie à distance.                 

  

Chinnapong - stock.adobe.com

  

3. Faites la promotion de saines habitudes alimentaires                 

Une saine alimentation est l’un des facteurs-clés de l’amélioration de la situation d’une personne diabétique. Bien sûr, cela ne signifie pas de couper totalement les glucides: les nutritionnistes recommandent que celles-ci composent entre 45 et 60% des calories ingérées au quotidien.                    

Lorsque vous cuisinez pour votre proche atteint ou que vous révisez la liste d’épicerie ensemble, privilégiez les aliments riches en fibres et pauvres en gras saturés comme les grains entiers, les légumineuses, les noix, les graines, les fruits et les légumes. De même, évitez les boissons sucrées comme les jus, l’alcool et les boissons gazeuses ainsi que les aliments préparés à teneur élevée en sucre ajouté comme les pâtisseries, les bonbons et les confitures.                  

 Attention : pas besoin de faire une croix sur les desserts! Ceux-ci devraient toutefois être consommés à l ’occasion et avec modération.                  

Au besoin, une rencontre avec une nutritionniste pourrait aider votre proche à établir un plan alimentaire qui convient à ses préférences tout en respectant ses besoins énergétiques.                 

  

pressmaster - stock.adobe.com

  

4. Surveillez les habitudes de vie à adopter                  

Combinées à une alimentation saine, ces habitudes de vie devraient permettre de contrôler le diabète :                 

• Ne pas fumer;                 

• Avoir un poids santé;                 

• Diminuer le stress;                 

• Maintenir une bonne tension artérielle;                 

• Pratiquer une activité physique d’intensité moyenne environ 30 minutes par jour ou 2h30 par semaine.                 

 
Un de vos proches a reçu un diagnostic de diabète? Votre pharmacien ou votre pharmacienne pourrait vous apporter le soutien néc essaire.   

  

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus