La gestion des amoureux(ses) de nos enfants | Salut Bonjour
/videos

La gestion des amoureux(ses) de nos enfants

À l'adolescence, les premières relations amoureuses sont tout à fait normales, mais peuvent engendrer quelques changements dans la dynamique familiale. Doit-on les laisser seuls à la maison? Ont-ils le droit de dormir l'un chez l'autre? Ont-ils le droit de passer l’après-midi dans leur chambre la porte fermée? Voici quelques conseils pour gérer le tout. 

À voir aussi: Parler de sexualité avec son ado   

1. Savoir établir des règles et se respecter 

Les ados ont encore besoin d’être encadrés, mais veulent tout de même avoir une certaine liberté pour vivre ses premières expériences. Le bon dosage est délicat à trouver. Plusieurs spécialistes disent qu’en tant que parents, on a le droit de dire non... Non, c’est non. Mais en même temps, dans le but de maintenir une relation de confiance et de respect avec votre ado, on recommande plutôt de discuter avec eux et de garder un bon dialogue... Surtout si vous souhaitez garder le couloir de la communication bien ouvert et éviter les cachettes! Établissez certaines règles claires, par exemple l'âge auquel l'amoureux(se) a le droit de dormir à la maison. 

2. Communiquer et faire preuve de franchise 

Ce n’est pas toujours évident de discuter avec nos ados de leur amoureux et de tout ce qui vient avec: les relations sexuelles, ce qui est acceptable ou pas en public, le respect (ne pas forcer l’autre, respecter son choix, son rythme, etc.). La clé, c'est l'honnêteté et la transparence. Expliquez leur pourquoi vous tenez à certaines règles et laissez-leur exprimer leur point aussi.  

3. S’assurer que les balises soient claires 

Les limites doivent être fixées en fonction des autres membres de la famille et des règles de base de la maison. On doit pouvoir établir des règles claires pour éviter tout malaise ou malentendu. D’ailleurs, votre jeune doit comprendre la confiance qui lui est portée, mais il doit aussi agir pour conserver ce privilège. Quelques pistes de balises à établir:  

  • À quelle fréquence peuvent-ils dormir ensemble, chez vous?  
  • Peuvent-ils dormir dans le même lit?  
  • Doivent-ils demander la permission chaque fois?  
  • Ont-ils le droit d’aller chez leur amoureux(se) aussi souvent qu’ils le veulent?  

Si après un ou deux essais, il y a des éléments qui ne vous conviennent pas, dites-le à votre ado sans tarder. Tout doit se faire dans le respect et il est impératif que les autres membres de la famille ne se sentent pas gênés. 

4. Des conseils en rafale  

  • Rappelez à votre ado que même si vous dites non, ce n’est pas parce que vous n’avez pas confiance en lui (GRAB jeune-couple-mains).  
  • Vous avez le droit de ne pas être en accord avec l’autre famille.  
  • Même si c’est difficile de bien gérer et d’imposer un cadre (parce que ça ne plaît pas toujours à nos enfants), ça fait partie de notre rôle de parents.  
  • Ne soyez pas naïf et ne jouez pas à l’autruche.  
  • Ayez une vraie discussion franche sur l’importance de se respecter, de respecter l’autre et sur la protection. Vous serez plus rassuré et ce ne sera plus une source de stress. D’ailleurs, il vaut toujours mieux préserver la communication avec les ados, même si elle est sporadique ou peu fréquente. Ce canal permet d’agir, de consoler ou simplement d’être au courant de ce qui se passe dans la vie de notre enfant.  
  • Vos enfants en savent plus que vous ne le croyez.  
  • On ne les regarde pas de haut.  

À lire aussi

Et encore plus