Démystifier l’intolérance au lactose | Salut Bonjour
/wellbeing/health

Démystifier l’intolérance au lactose

Image principale de l'article Démystifier l’intolérance au lactose

L’intolérance au lactose est source de malaise pour bon nombre de Québécois. Lorsqu’on la comprend bien, il est plus facile de la contrôler. Voici tout ce que vous devez savoir sur ce problème qui trouble la santé digestive.  

1. L’intolérance au lactose touche près de sept millions de Canadiens.

Il s’agit d’un problème commun, qui apparaît à l’adolescence ou à l’âge adulte. Parmi les communautés les plus touchées, il y a les Premières Nations, les Asiatiques et les Africains. Généralement, l’intolérance au lactose est héréditaire.  

2. Une certaine quantité de lactose peut être digérée chez les intolérants.

Contrairement à la croyance populaire, la majorité des personnes touchées peuvent consommer une certaine quantité de lactose sans ressentir de malaises. Malheureusement, pour connaître le seuil de tolérance de son corps, il faut tenir un journal. 

3. Le manque de lactase est responsable de l’intolérance.

Le lactase est une enzyme qui permet de transformer - et donc, de digérer - le lactose. Il arrive que le corps ne produise pas suffisamment de cet enzyme, ce qui peut créer des malaises gastriques, tels que des crampes, des gaz ou des ballonnements. 

5. Le lactose est un sucre naturel.

Le lactose est un sucre naturel qu’on retrouve dans le lait et dans les produits dérivés, tels que le yogourt, le fromage et la crème glacée.  

6. Certains aliments sont plus difficiles à digérer que d’autres.

Le lait et la crème sont particulièrement difficiles à digérer. Toutefois, le yogourt est habituellement bien toléré chez les personnes souffrant d’intolérance au lactose. Le fromage à pâte ferme et vieillie contient très peu de lactose.  

7. Il n’existe pas de traitement.

Il n’y a aucune façon de guérir l’intolérance au lactose. Cependant, il existe des médicaments, vendus en pharmacie, qui réduisent les symptômes. Le meilleur conseil est de diminuer, voire éliminer, la consommation de lactose de son alimentation. Heureusement, il existe des tests permettant de diagnostiquer les intolérances.  

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus