Du soleil en ce mois de janvier | Salut Bonjour
/kitchen/wineandcocktails

Du soleil en ce mois de janvier

Des suggestions signées Philippe Lapeyrie.  

À voir aussi : 3 bonnes cuvées australiennes  

 

1. Un blanc catalan au profil net, pur, droit et salivant  

  

Penedès 2018  

Blanc de Pacs - Parés Baltà  

Catalogne - Espagne  

Code : 14195275  

Prix : 16,45 $  

Sucre résiduel par litre : 4,1 g  

Servir à 9-10 °C  

  

À déguster avec des pétoncles, calmars, crevettes ou poisson à chair blanche.  

  

Aucune cuvée de ce domaine hispanique ne m'a laissé sur ma « soif » à ce jour. Malgré le fait que ce producteur se spécialise principalement dans l'élaboration de mousseux, il met en bouteille des vins tranquilles tout à fait dignes de mention. Ce blanc plein de vie est un assemblage de 3 différents cépages, soit du parellada, du macabeo ainsi que du xarel-lo. Ce vin est impeccable et sans vice pour 16-17 huards! Buvez la bouteille dans les 12 à 18 mois à venir.  

  

2. Un rouge de la Vallée du Rhône méridional au charme immédiat  

 Côtes-du-Rhône Villages Visan 2018  

Native - Rémi Pouizin  

Rhône - France  

Code : 12517832  

Prix : 19,40 $  

Sucre résiduel par litre : 2,3 g  

Servir à 16 °C  

  

À déguster avec des poivrons ou des aubergines farcis de veau ou de bœuf haché.  

  

Cet invitant et bien juteux vin rhodanien est composé majoritairement de 70 % de grenache (et 30 % de syrah). C'est issu d'une agriculture en biodynamique et aucun soufre n'est ajouté lors de la vinification. Il en résulte d'un produit pur, gouleyant, précis et sans aucun flafla technologique. Du « vrai jus de raisin fermenté » comme on l'aime! Profitez de ses agréables vertus dans les 2 ou 3 années suivant son achat.  

  

3. Une cuvée sud-américaine profonde, expressive et de bonne mouture!  

Malbec 2017  

Decero  

Mendoza - Argentine  

Code : 11625743  

Prix : 22,95 $  

Sucre résiduel par litre : 1,6 g  

Servir à 16-17 °C  

  

À déguster avec de gros gibiers tels le bison, le cerf, le caribou ou l'orignal.  

  

Voilà le genre de produit que l'on pourra servir à nos convives en saison hivernale en mangeant une fondue de gros gibiers à poil. Un malbec parfumé et engageant qui possède des tanins gras et bien enrobés. On ne tombe toutefois pas dans le pâteux ni le côté lourdaud comme certains de ses collègues du même pays, car la fraîcheur est au rendez-vous. Les plus patients pourront l'oublier 3 ans en cave.  

  

À lire aussi

Et encore plus