8 endroits où acheter des masques conçus au Québec | Salut Bonjour
/homeandfamily/familylife

8 endroits où acheter des masques conçus au Québec

Image principale de l'article 8 endroits où acheter des masques conçus au Québec

Rien ne remplace la distanciation sociale et le lavage des mains pour se protéger du coronavirus. Le Canada et les États-Unis recommandent tout de même maintenant le port du masque non médical à leurs citoyens lors de leurs déplacements à l’extérieur. De nombreuses entreprises d’ici ont donc décidé de suivre la vague et de créer des masques.  

  

s

 

Flocon - Tuques et pompons   

  

  

Boutique de tuques et de foulards fondée en 2017 au Saguenay. La propriétaire Christine Gagnon décrit ces dernières semaines comme étant «complètement folles». En quelques jours, l'entreprise est passée de 15 à plus d'une quarantaine de collaborateurs. Elle a reçu des commandes d'établissements de santé pour des milliers de masques et des centaines de jaquettes.     

Les masques sont décrits comme imperméables, anti-moisissures, antibactériens et lavables. Ils sont vendus au coût de 15 $ l'unité.     

  

Rien ne se perd, tout se crée   

  

  

Atelier de Saint-Sévère, en Mauricie, qui offre non seulement des masques, mais aussi des bandeaux sur lesquels apposer les élastiques du masque et ainsi éviter la pression sur les oreilles. Depuis le 6 avril, cinq couturières travaillent à temps plein à cette nouvelle production.    

Les masques sont faits de retailles de tissus neufs de coton ou de polycoton. Ils sont également munis d’une ouverture pour pouvoir y insérer un filtre. Des modèles sont disponibles pour enfants et pour adultes. Les produits coûtent entre 16 $ et 19 $. Un dollar sera remis au Club des petits déjeuners pour chaque item vendu.   

  

Polaire+   

  

  

Entreprise de Saint-Félicien, au Lac-St-Jean, spécialisée dans les vêtements de travail et les vêtements d'hiver, notamment pour faire de la motoneige. Elle s'est lancée dans la fabrication de masques pour maintenir une partie de ses 25 employés au travail. La directrice générale de la compagnie, Cindy Dufour, ne tarit pas d'éloges quand elle parle de son équipe qui réussit à produire environ 800 masques par jour. Jusqu'à maintenant, l'entreprise approche les 9000 masques acheminés à ses clients. Les masques sont en polyester. Le coût varie entre 9,99 $ (enfant) et 11,99 $ (adulte).       

  

Bigarade   

  

  

Entreprise de literie, Bigarade s'est mise à la production de masques. Geneviève Lorange raconte qu'elle a décidé de concevoir un masque pour sa belle-soeur, travailleuse sociale. «Par la suite, un fournisseur m'a contacté pour une production massive. On dort très peu» lance l'entrepreneure en entrevue à LCN. Tous les produits sont décrits comme étant «faits avec amour à Montréal». Les masques sont faits de filtres en polypropylène. Ils doivent être lavés après chaque utilisation et sont conçus pour résister à 150 lavages. Deux masques se vendent 29$. Il est possible d'acheter des boites de 100 unités.      

  

L'Unyk création   

  

  

Ouverte depuis six ans, cette entreprise de Saguenay se spécialisait déjà dans la confection d'uniformes pour les infirmières, esthéticiennes, coiffeuses et assistantes dentaires. La propriétaire Brenda Gagnon a quand même dû adapter sa production pour répondre à la demande de sa clientèle en lien avec la COVID-19. En plus des masques et des chapeaux de chirurgie, cinq couturières confectionnent maintenant des bandeaux avec boutons pour réduire la pression des élastiques sur les oreilles. Les masques ont trois épaisseurs. Un filtre est placé au centre et peut être remplacé par un filtre au charbon. Les items se vendent entre 14$ et 28$.      

  

La Licornerie   

  

  

Les premiers masques ont été livrés le 9 avril. Il s'agit d'une toute nouvelle production pour cette entreprise ayant pignon sur rue à Montréal. Selon le président, David Chevrier, quelques centaines de masques ont été commandés, notamment pour des employés de centres de soins de longue durée (CHSLD). Sept modèles sont disponibles, à la fois pour les adultes et pour les enfants. Ils sont composés de deux couches de coton. L'entreprise offre également des bandeaux avec boutons et des bandanas. Les prix des items, faits à la main, varient entre 10$ et 15$.     

  

Jeanguy   

  

  

Le 20 mars dernier, l'entreprise a pris la décision d'amorcer la production et la vente en ligne de masques réutilisables. Elle explique qu'elle a basé la conception de son produit sur un tutoriel de fabrication élaboré par le CHU de Grenoble-Alples. Les masques sont vendus en paire pour permettre une rotation. Il est déconseillé de porter les masques pour une longue période. Pour chacun des masques vendus, 2 dollars seront remis à Moisson Montréal.      

  

  PLUS MASK PLUS   

  

  

Il s'agit d'un collectif de trois créateurs montréalais issus des milieux du cinéma, du théâtre et de la mode ayant décidé d'unir leurs forces pour développer des masques. Ils sont conçus de deux couches de polyester avec une pochette pour insérer un filtre rechargeable. Sur son site Internet, l'équipe explique que les masques de coton sont trop poreux et qu'il faut des tissus de polyester spécifiques aux mailles suffisamment serrées pour ne pas laisser passer les virus. Les masques se vendent 21$ et 23$. Un dollar sera remis aux Banques alimentaires du Québec pour chacun des items vendus. 

À lire aussi

Et encore plus