Les rassemblements extérieurs de 10 personnes sont désormais permis | Salut Bonjour
/videos

Les rassemblements extérieurs de 10 personnes sont désormais permis

Image principale de l'article Rassemblements extérieurs de 10 personnes permis
Instagram : @offtomontreal

À compter du vendredi 22 mai, les Québécois pourront à nouveau se réunir dans les espaces extérieurs, tels que les parcs et les cours, sous certaines conditions.   

  

Le Gouvernement du Québec, en accord avec la Santé publique, autorise les rassemblements de 10 personnes et moins, à condition que celles-ci proviennent de maximum trois ménages différents. Autant que possible, les gens seront invités à conserver les mesures de distanciation sociale afin d'éviter la propagation du virus.     

 
  

Si les rassemblements autour du barbecue sont désormais possibles, il est toutefois toujours interdit d'organiser des soupers dans les maisons puisque les risques de contagion sont multipliés à l'intérieur. À moins d'exception, comme le changement d'une couche ou le besoin d'aller à la salle de bain, les invités ne doivent pas entrer dans les demeures.     

 
  

Autre bonne nouvelle : le cri du coeur des enfants a été entendu! Ils pourront socialiser à nouveau, en dehors des jeux vidéo et des écrans. Les enfants pourront se réunir dans une ruelle ou dans une cour pour s'amuser, à condition de toujours respecter la règle des trois ménages.     

 
  

Réouverture des salons de coiffure  

Finalement, les salons de coiffure, d'esthétique ainsi que les cliniques de dentiste ont aussi eu le feu vert. Partout au Québec, les cliniques de santé privées pourront rouvrir dès le 1er juin. Pour ce qui est des salons de coiffure et d'esthétique, ceux-ci pourront rouvrir partout dès le 1er juin, sauf pour la région de Montréal et la MRC de Joliette.     

 
  

Ce seront le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale Jean Boulet ainsi que la ministre de la Santé et des Services sociaux Danielle McCann qui donneront tous les détails plus tard en après-midi. 

À lire aussi

Et encore plus