Voyage dans le sud : prévenez les piqûres de moustique! | Salut Bonjour
/wellbeing/health

Voyage dans le sud : prévenez les piqûres de moustique!

Image principale de l'article Prévenez les piqûres de moustique!
JenkoAtaman - stock.adobe.com

En collaboration avec   

Chaque hiver, de nombreux Québécois s’envolent pour une destination soleil. Bien que ces vacances soient l’occasion de se détendre, il faut toutefois être prudent quant aux piqûres de moustiques et aux maladies que celles-ci pourraient engendrer.  

Suivez ce petit guide pour connaître et prévenir les maladies liées aux piqûres de moustiques.
  

Quelles sont les maladies à surveiller?  

Le paludisme (ou malaria) est une infection grave qui peut être contractée dans plusieurs destinations prisées par les voyageurs. Même si le risque de contracter une infection dans ces pays est assez faible, sachez que les moustiques porteurs du virus circulent principalement la nuit et prolifèrent dans les zones rurales et humides.     

Comme le virus Zika pourrait causer des malformations graves chez le foetus, il est déconseillé de voyager dans des pays à risque si vous êtes enceinte ou si vous prévoyez l’être bientôt. De plus, sachez que le virus peut aussi se transmettre par le contact sexuel et le sang — protégez-vous adéquatement durant vos vacances.    

La fièvre dengue se contracte entre le lever et le coucher du soleil. Le risque d’être touché par la dengue n’est pas très élevé pour les voyageurs qui séjournent dans un hôtel climatisé et bien entretenu.    

Assez rare, l’encéphalite japonaise est habituellement contractée dans régions rurales des pays d’Asie du Sud-Est. Le risque de contracter la maladie est faible si vous fréquentez les centres urbains, mais plus élevé si vous pratiquez des activités de plein air.     

On retrouve généralement la fièvre jaune dans les pays d’Afrique et d’Amérique du Sud. Le risque de contracter cette maladie est faible, mais augmente lors des activités de plein air et des visites de zones rurales ou de jungle.     

Plusieurs autres maladies et virus pourraient être contractés lors de votre voyage à l’étranger. Consultez cette liste afin de savoir lesquels sont à risque dans votre destination de choix.     

Richard Villalon - stock.adobe.com


Prévention : les gestes à ne pas négliger  

Quelques semaines avant la date de départ prévue, assurez-vous que votre statut vaccinal est à jour. Votre pharmacien ou votre pharmacienne pourrait vous aider à identifier les vaccins nécessaires à recevoir en prévision de votre voyage. Sachez que selon la destination choisie, certaines injections sont obligatoires pour votre entrée au pays.     

Un professionnel de la santé comme votre pharmacien ou votre pharmacienne pourrait également,sous certaines conditions, vous prescrire des traitements préventifs pour certaines maladies, dont la malaria.
  

Éviter de se faire piquer  

Puisqu’esquiver les piqûres est la meilleure manière de prévenir les maladies et les infections, suivez ces quelques astuces lors de votre voyage :    

• Enfilez des vêtements clairs et, dans la mesure du possible, assez longs pour qu’ils couvrent vos jambes et vos bras. De même, portez un chapeau et des souliers fermés;    

• N’appliquez pas de parfum et n’utilisez pas de produits de toilette parfumés;    

• Vérifiez que les moustiquaires de votre lieu d’hébergement sont en bon état et ne laissez pas de fenêtres ou de portes ouvertes sans moustiquaire;    

• Évitez les endroits à risque comme l’eau stagnante.    

Enfin, utilisez toujours un insectifuge sur votre corps, particulièrement sur les zones exposées à l’air libre et sur vos vêtements.     

miami2you - stock.adobe.com


Choisir et appliquer un insectifuge  

Plusieurs chasse-moustiques sont disponibles en vente libre. Tous n’offrent pas la même durée de protection et la même efficacité. Pour faire un choix de produit éclairé, vous pourriez consulter votre pharmacien ou votre pharmacienne.     

Il est possible que vous combiniez l’application d’insectifuge à un écran solaire, en respectant certaines règles. Si tel est le cas, apposez d’abord l’écran solaire suivi, au moins 20 minutes plus tard, du chasse-moustique. Suivez les recommandations du fabricant quant à la fréquence d'application des produits, particulièrement lors de l'utilisation chez les enfants.

Vous prévoyez vous envoler vers une destination soleil cet hiver? Votre pharmacien ou votre pharmacienne pourrait vous informer et vous aider à prévenir les maladies liées aux piqûres de moustique.  

À lire aussi

Et encore plus