Des décideurs canadiens penchent pour une semaine de 4 jours pour relancer l'économie locale | Salut Bonjour
/homeandfamily

Des décideurs canadiens penchent pour une semaine de 4 jours pour relancer l'économie locale

Image principale de l'article Travailler quatre jours par semaine?

Seriez-vous prêts à travailler quatre jours par semaine pour stimuler l'économie? C'est la question que posent certains décideurs canadiens, qui tentent de repenser les façons de faire après une dizaine de semaines de confinement.

• À lire aussi: 5 gros road trips à faire au Québec une fois dans sa vie 


 

La semaine dernière, la première ministre de Nouvelle-Zélande, Jacinda Ardern, a évoqué la possibilité de déployer la semaine de travail sur quatre jours plutôt que cinq afin de relancer, notamment, l'industrie touristique de son pays. 

 
 

En octroyant une fin de semaine de trois jours aux salariés, ceux-ci seraient plus enclins à voyager à l'intérieur du pays. Étant donné que près de 60% du tourisme intérieur se déroule durant la fin de semaine, c'est toute l'industrie locale qui en bénéficierait. 

 
 

Au Canada, la possibilité de réduire les semaines de travail d'une journée a été évoquée, entre autres par Sonia Furstenau, candidate à la chefferie du parti vert. Cette flexibilité pourrait être un avantage économique considérable, selon elle. 

 

Une récente étude, réalisée par l'institut Angus Reid, démontrait que les Canadiens étaient prêts à travailler quatre jours par semaine. En effet, l'étude montre que 68% des travailleurs seraient prêts à travailler 10 heures par jours pour être dispensés d'une journée de travail. 

 
 

Et vous, seriez-vous ouverts à travailler une journée de moins par semaine pour profiter des joies que vous offre votre province?

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus