Le pire ennemi de l'été : le coup de chaleur | Salut Bonjour
/wellbeing

Le pire ennemi de l'été : le coup de chaleur

Une deuxième vague de chaleur sévit au Québec. Elle peut indisposer certaines personnes, au point de causer un coup de chaleur, aussi appelé une insolation ou une fièvre thermique. Voici quoi faire pour y remédier.

• À lire aussi: Le solstice d'été nous réserve une belle surprise
 

Les causes

Il existe deux types d'insolation. Le coup de chaleur classique survient chez les enfants en bas âge et chez les personnes âgées. Le plus souvent, ces personnes n'ont pas accès à un environnement idéal : le manque d'eau ou d'air conditionné peut en être la cause. Toutefois, certaines personnes sont plus prédisposées que d'autres, notamment ceux qui souffrent d'alcoolisme, de diabète non contrôlé, d'obésité et de Parkinson. 

 
 

Le coup de chaleur sportif survient lors d'une activité physique de haute intensité, souvent chez une personne en bonne santé. Le plus souvent, ces personnes n'ont pas consommé suffisamment d'eau avant et pendant la pratique du sport. Les liquides vont alors s'évaporer par la sueur. Ce manque de liquide peut alors provoquer une baisse de la pression artérielle. 

 
 

 
 

Les symptômes

Il existe une différence entre l'épuisement dû à la chaleur et le coup de chaleur. Chez la personne qui souffre du premier, elle aura tendance à suer abondamment pour tenter d'évacuer la chaleur. Elle pourrait souffrir de crampe musculaire, de maux de tête, de nausée, de fatigue et d'étourdissement. La température interne peut atteindre 40°C.

 
 

Chez la personne qui souffre d'un coup de chaleur, elle aura tendance à cesser de transpirer. Elle pourrait souffrir de confusion, allant à des hallucinations. Elle pourrait aussi souffrir de maux de tête, tout en ayant un pouls et une respiration rapides. La peau peut devenir sèche, rouge ou chaude. La personne peut aussi perdre connaissance. La température interne peut surpasser 40°C.

 
 

Les traitements

Dans le cas d'un épuisement dû à la chaleur, il faut installer la personne dans un endroit qui lui permettra de se rafraîchir, tout en lui offrant des liquides. Les symptômes peuvent durer jusqu'aux 3 heures. 

 
 

Dans le cas d'un coup de chaleur, il faut interpeller les services d'urgence. En attendant les ambulanciers, il faut immerger la personne d'eau et la placer à l'abri du soleil. Il est conseillé de retirer les vêtements inutiles, tout en plaçant des glaçons ou des serviettes froides sur certaines parties de son corps, tel le cou, le front et les aisselles. 

 
 

La prévention

Dans tous les cas, il vaut mieux prévenir que guérir. Chez une personne âgée, il faut éviter l'exposition au soleil entre 12h et 15h. Il est préférable de porter des vêtements pâles et de boire beaucoup d'eau. 

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus