Tout savoir sur l'application Alerte COVID | Salut Bonjour
/videos

Tout savoir sur l'application Alerte COVID

s

Notre équipe s'est entretenue avec Éric Caire, ministre délégué à la Transformation numérique gouvernementale pour lui poser quelques questions sur l'application Alerte COVID. Voici tout ce que vous devez savoir.

 
 

À peine quelques heures après son lancement, l'application Alerte COVID divise les Québécois. Si certains craignent d'être épiés par le gouvernement, d'autres conviennent qu'il s'agit d'un devoir de citoyen. 

 
 

La vie privée

Le site du gouvernement du Québec indique qu'aucun renseignement personnel n'est demandé lors du téléchargement de l'application, dont votre nom ou votre adresse, vos contacts de votre téléphone, vos informations de santé ou celles des personnes à proximité. 

 
 

La réponse d'Éric Caire : « L'application n'utilise aucun renseignement personnel, donc ceux-ci ne sont pas à risques. C'est simplement un échange de numéros générés aléatoire par l'application, qui permet de savoir qui a été en contact avec qui. On a une garantie que ces numéros-là ne peuvent pas être reliés au propriétaire ou à l'utilisateur de l'application ». 

 
 

La géolocalisation

Certaines personnes ont soulevé leur inquiétude quant au fait d'être épiés dans leurs déplacements. Tout comme les renseignements personnels, l'application ne demande aucune information sur votre emplacement. 

 
 

La réponse d'Éric Caire : « C'est la même chose pour le traçage et la géolocalisation. Cette application-là n'utilise pas la géolocalisation, donc on ne peut pas suivre les déplacements des individus ».

 
 

Le fonctionnement

L'application utilise Bluetooth pour échanger des codes aléatoires avec les téléphones qui seront à proximité du vôtre. Si vous avez eu un contact étroit avec une personne ayant reçu un test positif au cours des 14 derniers jours, vous recevrez une notification.

 
 

La réponse d'Éric Caire : « Une fois qu'on a un test positif, il faut partager l'information. Quand on saisit [dans l'application] le numéro qu'on nous donne quand on a un test positif, ce que l'on partage, c'est la liste des identifiants générés aléatoirement par notre application. Les gens peuvent savoir si leur identifiant se retrouve sur une liste de quelqu'un qui a testé positif, mais il ne peut pas savoir qui ». 

 
 

Les provinces 

Outre le Québec, d'autres provinces canadiennes relayent l'information via l'application Alerte COVID. Le Manitoba, le Nouveau-Brunswick, l'Ontario, la Saskatchewan et Terre-Neuve-et-Labrador en font partie. 

Pour plus de détails sur le fonctionnement de l'application, rendez-vous sur le site web du gouvernement du Québec.

À lire aussi

Et encore plus