10 erreurs commises durant le premier confinement à ne PAS refaire | Salut Bonjour
/artsandentertainment/culture

10 erreurs commises durant le premier confinement à ne PAS refaire

Maintenant qu'on a affronté la première vague, on est (un peu) mieux équipé pour affronter la deuxième... ou pas!

 
 

10 erreurs commises durant le premier confinement :

 
 

1. Manger ses émotions.

Devant l'inconnu, on a tous mangé nos émotions. Pourquoi ne pas profiter du deuxième confinement pour faire le plein de fruits et de légumes?

 
 

2. Entreposer trop de papier de toilette.

La pénurie de papier de toilette n'est jamais arrivée lors de la première vague. Nul besoin d'en entreposer dans le cabanon cette fois-ci. 

 
 

3. Faire du « drunk shopping ».

Peut-être avez-vous découvert les joies de l'achat en ligne lors du premier confinement? Cette fois-ci on garde la carte de crédit bien cachée, surtout lorsqu'on boit un verre de trop. 

 
 

4. Être célibataire.

Tous ceux qui étaient célibataires lors du premier confinement ont eu l'été pour se trouver un partenaire pour l'automne. 

 
 

5. Être en couple avec la mauvaise personne.

Tous ceux qui ont été en couple avec la mauvaise personne lors du premier confinement ont eu l'été pour se libérer d'un petit fardeau. 

 
 

6. Acheter une seule bouteille de vin à la SAQ.

Pour éviter les files d'attente, il vaut mieux faire quelques provisions. 

 
 

7. Attendre que les gyms ouvrent pour recommencer l'entraînement.

À la fin du premier confinement, plusieurs ont constaté que leur état physique s'était détérioré... 

 
 

8. Se teindre les cheveux en rose.

Plusieurs ont profité du confinement pour se refaire une beauté. 

 
 

9. S'attendre à recevoir un colis dans les délais prévus.

Parce qu'on a tous eu un colis pris quelque part en Ontario. 

 
 

10. Se mettre beaucoup TROP de pression pour faire un pain maison.

Il n'est pas question de se mettre autant de pression pour réussir un pain aux bananes, trois entraînements par jour et sept méditations par semaine. 

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus