Pourquoi dormez-vous mal depuis le début du confinement? | Salut Bonjour
/wellbeing/health

Pourquoi dormez-vous mal depuis le début du confinement?

Image principale de l'article Voici pourquoi vous dormez mal ces jours-ci

Aussi contagieuse que le virus lui-même, l'insomnie s'est imposée comme un symptôme du confinement.

 
Bien que le problème d'insomnie soit chose courant pour certains, l'arrivée de la pandémie a affecté négativement le sommeil de plusieurs. Ceux qui n'avaient aucun problème ont, tout à coup, eu plus de mal à trouver le sommeil, selon Sleep Foundation.

Paradoxalement, le fait d'avoir une bonne nuit de sommeil est plus important que jamais. Le sommeil permet au système immunitaire de fonctionner efficacement. Alors que nous traversons une crise sanitaire sans précédent, inutile de vous dire combien le sommeil est sacré!

Ce n'est pas tout : le sommeil permet d'être en meilleure santé mentale. Il régule les émotions et il aide à combattre le stress, la détresse et l'anxiété. Or, il a été soulevé que, depuis le début de la pandémie, un nombre croissant de personnes souffrent de dépression

Pourquoi le confinement affecte le sommeil?   

1. La routine est chamboulée   

La pandémie aura perturbé nos habitudes de vie à bien des égards. Plus rien n'est pareil : la routine scolaire, les rencontres avec les clients, les séances d'entraînement, les soupers de famille. Tout le monde (ou presque) a dû s'adapter à un nouvel horaire. Le fait d'être confiné à la maison nous fait parfois oublier quelle heure ou quelle journée nous sommes. Il devient donc plus difficile de trouver le sommeil. 

 
 

2. La luminosité est moins présente   

Le fait de ne pas pouvoir sortir de la maison nous prive de la lumière naturelle du jour que nous arrivions à obtenir en marchant jusqu'à l'autobus ou en dînant avec des collègues au parc. En raison de ce manque de luminosité, il devient plus difficile pour le cerveau de se réveiller et de s'endormir. Les signaux d'éveil et de sommeil sont perturbés. 

 
 

3. Les matins sont moins pressés   

Pour plusieurs, les matinées sont beaucoup moins stressantes qu'autrefois, soit parce qu'ils ne travaillent plus, soit parce qu'ils n'ont plus besoin de se rendre au boulot. Cela leur permet de dormir plus tard et plus longtemps. Or, le fait de dormir plus de sept à huit heures par nuit peut rendre le réveil beaucoup plus ardu, même avec l'utilisation d'un cadran. 

4. Les inquiétudes sont plus nombreuses  

Plusieurs personnes sont préoccupées par la maladie. Si certains ont peur de l'attraper eux-mêmes, d'autres ont peur de le transmettre à un proche vulnérable. Les incertitudes sont nombreuses, tant au niveau de la santé que de l'économie. Il est donc normal que plusieurs personnes aient du mal à trouver le sommeil.
 

5. L'exposition aux écrans  

Depuis le début de la pandémie, l'exposition aux écrans est croissante. Non seulement nous avons plus de temps pour écouter la télévision ou consulter nos réseaux sociaux, mais nos interactions sociales se déroulent aussi sur des écrans. L'exposition à cette lumière bleue, particulièrement en soirée, peut troubler le sommeil. 

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus