ANIMAUX: 3 conseils pour adopter en temps de pandémie | Salut Bonjour
/homeandfamily/pets

ANIMAUX: 3 conseils pour adopter en temps de pandémie

s

ANIMAUX - Avant d'adopter un animal de compagnie pandant la pandémie, suivez ces quelques conseils de Marie-Josée Gauvin en collaboration avec Dre Claudia Gilbert, vétérinaire.

3 conseils pour adopter un animal de compagnie en temps de pandémie  

À voir aussi: C'est pouvé, les chats nous sourient pour vrai!

Les animaux peuvent avoir une IMMENSE place dans la famille. Ça devient un membre de la famille à part entière. Êtes-vous de ceux qui ont envisagé que le confinement à la maison était le moment rêvé pour adopter un animal? Dans plusieurs refuges du Québec, le nombre d’adoptions a explosé depuis le début de la pandémie, avant même que les directives d’isolement et de confinement soient resserrées

On se dit qu’on a le temps, on est à la maison, ça va nous faire du bien. Mais est-ce une bonne idée? Est-ce un bon moment pour accueillir un animal dans notre famille? Marie-Josée Gauvin nous partage quelques conseils en collaboration avec Dre Claudia Gilbert, vétérinaire.

1. Peser les pour et les contre  

Plusieurs études le confirment, les animaux ont un effet bénéfique sur les humains, autant chez les adultes que les enfants:   

  • Ils aident à diminuer l’anxiété et le stress.  
  • Ils nous poussent à faire de l’exercice, ce qui contribue aussi au bien-être psychologique.   
  • Ils contribuent à briser l’isolement en période de confinement, sans briser la loi.  
  • Ils sont une source d'amour et de réconfort.    

Mais l'adoption d'un animal est aussi un pensez-y bien, surtout compte tenu de la situation actuelle!  

  • Il s'agit d'un engagement à très long terme, on parle de 15 ans et même plus.   
  • Il ne faut pas se fier à notre mode de vie de maintenant, parce que ce n’est pas la vraie vie.  
  • Il faut le considérer dans votre budget: nourriture, équipement, soins de santé, nettoyage, gardiennage... Un chien, un chat ou même un lapin, ça ne coûte pas juste le prix de l'adoption!    

2. Bien choisir son éleveur  

Avec l’engouement de 2020 pour les chiens, les éleveurs ont maintenant des listes d’attente de plus de 2 ans... Et malheureusement, ça fait en sorte que des personnes mal intentionnées en profitent. Si un éleveur ou un vendeur sur le web est capable de répondre à la demande rapidement, il y a anguille sous roche. 

Un économiste pourrait sans doute parler du principe de l’offre et de la demande pour expliquer le fait que les chiots sont actuellement vendus à des prix de fou sur le marché. Mais acheter un chiot à prix d’or ne garantit pas qu’il aura une santé en or... Au contraire! Il n’y a aucune véritable garantie de santé, même si vous avez payé cher. 

On fait donc confiance à qui pour trouver un bon éleveur? Surtout pas aux petites annonces! Voici plutôt les références que Claudia Gilbert nous partage:

• Les éleveurs inscrits au Club Canin Canadien (ou American Kennel Club) 

• L'Union des éleveurs canins du Québec

• Le Groupe Facebook « Adoptions – Éleveurs éthiques québécois (Canin) »

3. Bien socialiser et éduquer  

La socialisation du chiot, c'est primordial pour bien commencer.

On pense qu’avec la pandémie, parce qu’on en a du temps, qu'on est toujours à la maison, on est toujours avec le chien, c'est le moment idéal pour adopter! Mais ce n’est pas le cas. La socialisation du chiot ne pourra pas être parfaite à deux mètres de distance. On parle déjà de « chiots COVID-19 » : des chiots d’origine douteuse, des chiots peureux ou agressifs, qui n’ont pas été socialisés pendant le confinement.

Quand la vie « normale » reprendra, par exemple, les chiens qui n’ont pas appris la solitude peuvent commencer à faire du grattage, des hurlements ou faire des dégâts dans la maison. Avant d’adopter, il faut considérer que l’horaire familial changera forcément avec le retour à la normale et qu’il faut déjà - alors qu’on a plus de temps à la maison - instaurer une routine pour préparer les animaux. 

Alors on s’y prend comment pour socialiser son bébé chien? Le conseil de Claudia Gilbert est de l'envoyer à la maternelle canine! C’est la meilleure façon de mettre toutes les chances de notre côté pour avoir une bonne base. Des séances, ne serait-ce que virtuelles, pour aller chercher les conseils d’experts et avoir une bonne base.

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus