Les aliments à éviter durant la grossesse | Salut Bonjour
/wellbeing/nutrition

Les aliments à éviter durant la grossesse

Image principale de l'article Les aliments à éviter durant la grossesse

Durant la grossesse, les futures mères devraient substituer ou éviter certains aliments pour la santé du bébé. Dans le cadre du mois de la nutrition, la diététiste autorisée et membre des diététistes du Canada Marie-Pier Pitre-D'Iorio nous explique ce qu'il faut savoir à ce sujet.

• À lire aussi: L'alimentation pendant la grossesse : 5 choses à retenir

L'équilibre, c'est la clé. C'est ce que nous répètera, à plusieurs reprises, la nutritionniste lors de notre entretien. Jamais, Marie-Pier Pitre-D'lorio ne voudrait qu'une future mère se sente privée de nourriture ou développe des troubles d'anxiété face à un aliment. 

« Il y a des mères qui cherchent à bien manger pour la santé bébé, sans lien avec la prise ou la perte de poids, explique la Marie-Pier Pitre-D'lorio. Même si les intentions sont bonnes, il faut faire attention pour que ça ne devienne pas restrictif ». 

Elle préfère donc parler de substitution que de restriction. 

LES ALIMENTS À SUBSTITUER   

Le mercure

Durant la grossesse, les nutritionnistes suggèrent de consommer un maximum de 150 grammes de mercure par mois. Sans éliminer complètement le poisson de leur alimentation, les femmes enceintes doivent simplement surveiller l'apport. 

Le saumon fumé

Les experts conseillent aux futures mères d'éviter les viandes fumées. Par exemple, plutôt que de manger un bagel au saumon fumé, Marie-Pier Pitre-D'lorio suggère à ses clientes de manger un bagel avec du fromage à la crème, à saveur de saumon fumé. 

Les charcuteries

Les viandes fumées, les fromages crus et non pasteurisés sont aussi à éviter. Celles qui raffolent des plateaux de charcuterie et de fromages pourraient le remplacer par un plateau de craquelins, de houmous et de noix. 

La caféine et l'alcool

La caféine, tout comme l'alcool, est à éviter. Certaines boissons ont la fâcheuse habitude de passer à travers la barrière et de se rendre jusqu’au fœtus. 

L'ÉQUILIBRE AVANT TOUT   

Avant de tomber enceinte, mais aussi durant la grossesse, l'alimentation joue un rôle important pour le développement de l'enfant. Le simple fait d'avoir une alimentation équilibrée et de prendre soin de soi renforce les chances de tomber enceinte. 

Le corps a tendance à percevoir la privation et les régimes comme un risque, ce qui peut provoquer une hausse du stress chez la mère. La privation alimentaire ne contribue pas à créer un environnement sain dans lequel l'enfant peut se développer. 

« Beaucoup de mamans et de futures mamans, lorsqu’elles comprennent ce principe, deviennent motivées à rebâtir une relation saine avec elles-mêmes pour pouvoir offrir ça à leur enfant », conclut la nutritionniste Marie-Pier Pitre-D'lorio. 

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus