SI ON S'AIMAIT: Le phénomène du «ghosting» | Salut Bonjour
/wellbeing/psycho

SI ON S'AIMAIT: Le phénomène du «ghosting»

s

SI ON S'AIMAIT - Louise Sigouin, sexologue de l'émission Si on s'aimait, nous parle du «ghosting» et nous donne des trucs pour y faire face.

Le phénomène du «ghosting» 

À voir aussi: Si on s'aimait - Les défis de la cohabitation pour un couple

Avez-vous déjà été victime de «ghosting»? Un phénomène loin d'être nouveau, mais dont on parle énormément depuis les dernières années. Il survient lorsque l'un des deux partenaires choisit que quitter une relation sans avertissement et en cessant soudainement la communication. Recevoir ce type de rejet peut être douloureux et faire surgir chez la personne «ghostée» beaucoup d'incompréhension. Comment se remettre d'une relation qui prend fin de cette façon? Comment accepter de ne pas obtenir de réponses à nos questions?

Louise Sigouin, sexologue, nous parle de ce phénomène et des raisons qui peuvent pousser quelqu'un à y avoir recours. Elle nous donne également des conseils pour arriver à passer à autre chose lorsqu'on est victime de «ghosting», puis suggère des alternatives de ruptures plus saines et respectueuses.

Dans l'émission Si on s'aimait, tout porte à croire que Guillaume, l'un des candidats, aurait été tenté de terminer sa relation avec Amélie, sa partenaire, de cette façon. Toutefois, Louise l'a invité à faire les choses autrement et à apprendre à mieux communiquer.

Voyez Si on s'aimait, du lundi au jeudi, 19h, à TVA et en rattrapage à TVA +

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus