Comment planter un arbre dans sa cour | Salut Bonjour
/magazines/lesideesdemamaison

Comment planter un arbre dans sa cour

Un aménagement paysager n’est pas complet sans au moins un arbre. Celui-ci donne de la prestance à l’ensemble, assure un effet de permanence et, en plus, il purifie et rafraîchit l’air. Mais quand, comment et quoi planter? Voyons voir!

iStock

QUAND?  

De nos jours, la plupart des arbres sont offerts en pots plutôt qu’à racines nues. Les racines étant protégées par une motte de terre, elles ne risquent pas d’être stressées au contact d’un sol trop froid; on peut ainsi les planter en toute saison, tant que le sol n’est pas gelé. Cela dit, pour votre propre confort, mieux vaut procéder aux plantations au printemps ou à l’automne, quand le temps est plus frais. En outre, vous aurez moins à arroser qu’en plein été.

Unsplash | Mandell Smock

AVANT L’ACHAT  

Répondez à ces questions avant de partir à la recherche de l’arbre parfait: sera-t-il planté au soleil (de 6 à 8 heures de soleil par jour), à la mi-ombre (de 3 à 4 heures de soleil) ou à l’ombre (moins de 3 heures de soleil)? Est-ce que le sol est humide ou plutôt sec? Fertile ou pauvre?

De plus, gardez à l’esprit que votre arbre va grandir. Vérifiez les dimensions qu’il atteindra à maturité, car vous ne voudriez pas que ses branches frôlent votre maison ou que ses racines (d’environ la même envergure que les branches) soulèvent votre entrée! Surtout, ne plantez jamais de grand arbre sous les fils d’Hydro-Québec ou tout près.

Enfin, choisissez un arbre qui correspond à votre zone de rusticité ou à une zone inférieure (le pépiniériste pourra vous renseigner à ce sujet). Une fois toutes ces indications en main, vous pourrez faire le meilleur achat!

Unsplash | Liam Burnett Blue

COMMENT PLANTER L’ARBRE?  

Rien de plus facile... mais cela prend de l’huile de bras. Envisagez de vous faire aider par un ami ou un gentil voisin. 

Creusez un trou aussi profond que la motte de racines et trois fois plus large. N’ajoutez aucun amendement ni fertilisant au sol prélevé, ni de gravier au fond de la fosse. Retirez le pot et centrez l’arbre dans le trou. Appliquez un inoculant mycorhizien (champignons bénéfiques) sur la motte de terre. Aucun tuteur n’est normalement nécessaire, mais il vaut mieux vous informer auprès de votre pépiniériste. Commencez à remplir la fosse autour de la motte de racines avec la terre non amendée, en la tassant un peu avec le pied de temps en temps. 

Une fois le trou plein aux deux tiers, arrosez bien. Laissez l’eau descendre, puis finissez de combler le trou. Ensuite, formez autour de la plantation une petite digue de terre de la même largeur que le branchage; elle servira de cuvette d’arrosage. Remplissez la cuvette d’eau et laissez-la se drainer. 

Pour arroser votre arbre au cours de l’été, il suffira de remplir cette cuvette. Répandez un engrais granulaire tout usage ou du compost, en surface, tout autour de la plantation et jusqu’à deux fois plus loin que la limite des branches. Ça aidera les racines à s’étendre correctement. Couvrez cette zone de 7 à 10 cm de paillis. Arrosez bien de nouveau. C’est tout!

Adobe Stock

ENTRETIEN  

Au cours de la première saison, arrosez abondamment dès que le sol commence à s’assécher. Les années suivantes, un entretien minimal suffira: arrosez en cas de sécheresse, ajoutez un fertilisant et renouvelez le paillis aux 3 ou 4 ans, et taillez les branches endommagées. Mais autrement, un arbre est capable de pousser tout seul.

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus