8 choses à faire pour préparer son terrain pour l'automne | Salut Bonjour
/magazines/lesideesdemamaison

8 choses à faire pour préparer son terrain pour l'automne

Qu’on le veuille ou non, l’automne arrive, et l’hiver suivra bien assez rapidement. Voyons ce qu’il faut faire dans la cour pour s’y préparer.

Rentrer les plantes d'intérieur qui ont passé l'été en plein air 

Ne tardez pas: faites-le au tout début de septembre, avant que les nuits se rafraîchissent, sinon le choc de la rentrée sera grand, et les plantes risquent de perdre beaucoup de feuilles.

Pour éviter d’accueillir en même temps des insectes, lavez le feuillage avec un linge humide trempé dans de l’eau savonneuse, puis immergez le pot au complet dans un seau d’eau savonneuse pendant 10 à 15 minutes afin de noyer tout insecte qui pourrait s’y cacher. Ensuite, rincez bien.

Semer du gazon 

C’est la meilleure saison pour le faire! On obtient des résultats nettement supérieurs que si l’on sème au printemps. S’il y a des secteurs de votre cour où le gazon pousse faiblement, râtelez le sol pour l’ameublir, ajoutez une poignée ou deux de compost, puis semez-y des graines de gazon de qualité. Il suffira ensuite de garder le terreau légèrement humide jusqu’à ce que les graines germent et pendant les deux ou trois semaines suivantes.

iStock

Récolter les légumes qui arrivent à maturité 

Les légumes de climat chaud – comme les tomates et les poivrons – arrêtent de mûrir quand la température nocturne descend en dessous de 10 °C. Il est alors préférable de les récolter avant d’arriver à ce point. Par contre, les légumes- feuilles et les légumes-racines, notamment, continuent de mûrir jusqu’au gel. 

Enfin, certains légumes rustiques ont meilleur goût quand ils ont subi une touche de gel. C’est le cas de la carotte, du chou, du poireau, du topinambour, etc. Mais récoltez-les tout de même avant que le sol gèle pour de bon.

iStock

Nettoyer le potager 

Enlevez les tiges et les feuilles jaunies ou mortes. Vous réduirez ainsi les risques de maladies et d’insectes nuisibles l’an prochain. Vous pouvez les mettre dans le compost où elles compléteront leur décomposition.

iStock

Ramasser les feuilles mortes 

Comme le gazon continue de pousser tard à l’automne et qu’il a besoin de soleil, ramassez les feuilles si elles s’accumulent en grande quantité. Idéalement, enlevez-les au moyen d’une tondeuse munie d’un bac de ramassage: les feuilles réduites en petits morceaux pourront être utilisées comme paillis dans le potager et les platebandes. Elles constituent aussi une matière intéressante pour le composteur.

iStock

Planter l'ail 

Divisez le bulbe en caïeux (gousses) et plantez-les au soleil dans un sol bien drainé, la pointe vers le haut, à environ 9 cm de profondeur. Ménagez un espace de 12 à 15 cm entre chacun des caïeux. Couvrez de terre et arrosez. Vous récolterez de beaux bulbes matures à la fin de l’été prochain.

Planter les bulbes à floraison printanière 

Normalement, on plante les tulipes, narcisses, crocus, jacinthes et autres bulbes à floraison printanière à partir du mois de septembre et jusqu’à la fin d’octobre. Plantez-les la pointe vers le haut à une profondeur égale à trois fois leur hauteur. Ménagez entre eux un espace égal à trois fois leur diamètre. Il leur faut un sol riche et bien drainé qui reçoit du soleil au printemps.

Stocksy

Rentrer les bulbes tendres 

Déterrez et rentrez les bulbes tendres (dahlias, glaïeuls, cannas, bégonias tubéreux, etc.) une fois que le gel a détruit leur feuillage. Laissez-les sécher et enlevez la majeure partie de la terre avant de les placer dans des boîtes ajourées. Conservez-les au frais et au sec, par exemple dans le sous-sol ou dans un garage chauffé.

L'automne c'est aussi... 

Un excellent moment pour planter des vivaces, des arbustes, des arbres à feuilles et des conifères. Souvent, on peut bénéficier de bons rabais quand on achète en fin de saison: profitez-en!

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus