9 tâches à faire avant la fin de l'été | Salut Bonjour
/magazines/lesideesdemamaison

9 tâches à faire avant la fin de l'été

Voici les principales tâches à accomplir pour préparer la maison en vue de la rentrée et de la saison froide.

1. Nettoyer une dernière fois les vitres extérieures 

On retire aussi les moustiquaires, on les nettoie et on les remise. Il s’agit d’une bonne habitude à prendre pour augmenter la luminosité intérieure pendant l’hiver et réduire le risque de condensation sur les vitres. On en profite pour inspecter les fenêtres. Au besoin, on ajuste la quincaillerie et on remplace les membranes coupe-froid trop usées.

2. Protéger la terrasse 

Un bon nettoyage suivi d’une couche d’un produit protecteur permettront de limiter les dommages causés par les intempéries hivernales. «Et on gagnera du temps en avril», indique Stéphanie Lévesque, ébéniste experte pour Rona.

3. Organiser les outils 

On réaménage le garage ou le cabanon afin que tous les accessoires nécessaires au ramassage des feuilles soient facilement accessibles. On s’occupe de l’entretien de la souffleuse (vidange d’huile, remplacement de la bougie), ou on confie cette tâche à une entreprise de notre quartier. On remet le balai à neige, le grattoir et les tapis d’hiver dans la voiture; ainsi, on ne sera pas pris au dépourvu par la première neige!

4. Faire l'inspectipon générale de la maison 

On s’assure qu’il n’y a pas d’accès par lesquels les souris pourraient se faufiler pour entrer dans la maison en octobre. On vérifie notamment l’état des clapets de la sécheuse, de la hotte, de l’échangeur d’air, etc. On s’assure que le toit n’est pas abîmé et que les gouttières sont bien fixées, car elles sont mises à rude épreuve pendant l’hiver. On en profite pour enlever les feuilles mortes, les branches et autres débris dans les gouttières et sur le toit. 

Si on possède un garage, on lubrifie le mécanisme de la porte, au besoin. On termine notre tournée en examinant le parement et les fondations de la maison; si une fissure suscite le doute, on la scelle et on prend une photo. Au printemps, si la situation s’est aggravée, il sera temps d’intervenir.

5. Retirer les climatiseurs des fenêtres 

Avant de les ranger, on les nettoie. C’est plus facile de le faire à ce moment-là plutôt qu’au printemps, alors que la saleté s’y sera imprégnée, et cela contribue à prolonger leur durée de vie. Si on possède un appareil de climatisation fixe, on procède à son entretien en suivant à la lettre les instructions du fabricant.

Shutterstock

6. Chouchouter les plantes d'intérieur 

À l’automne, l’air est plus sec, et nos plantes reçoivent moins de lumière. On les place donc plus près des fenêtres. Pour augmenter le niveau d’humidité, on peut recourir à un humidificateur qu’on fera fonctionner quelques heures pendant la journée. On conseille aussi de brumiser les plantes régulièrement (sauf celles dont le feuillage n’aime pas l’eau; le mieux est de demander conseil à un fleuriste).

7. Changer la pile de l'avertisseur de fumée et mesurer la concentration de radon 

Nous reculerons l’heure le 7 novembre. La tradition veut qu’on en profite pour tester ou changer les piles de nos détecteurs de fumée et de monoxyde de carbone. 

Si des membres de notre famille dorment au sous-sol, Stéphanie Lévesque, de Rona, nous recommande de vérifier la concentration de radon (des trousses de mesure sont vendues à cet effet dans les quincailleries ou en ligne à takeactiononradon.ca/fr). Il s’agit d’un gaz radioactif présent dans toutes les maisons et qui est la deuxième cause de cancer du poumon après la fumée de cigarette (pour info: canada.ca/le-radon).

8. Dépoussièrer les appareils de chauffage 

Il est bon de nettoyer les plinthes électriques et les convecteurs pour éviter de faire brûler de la poussière lorsqu’on les allumera pour la première fois de la saison. On peut délicatement enlever les façades des plinthes et y passer l’aspirateur. Il est également recommandé de purger les systèmes de chauffage à eau chaude pour optimiser la répartition de la chaleur. 

Si on utilise une thermopompe, on prend rendez-vous pour une inspection annuelle si l’appareil a plus de cinq ans et on coupe toute végétation qui pourrait obstruer l’entrée d’air.

9. Faire ramoner la cheminée 

Cette mesure de sécurité est exigée par les compagnies d’assurance. Il est important de faire affaire avec un ramoneur certifié. C’est aussi le temps de commander ses cordes de bois, idéalement avant la mi-septembre. 

Si on possède un foyer à gaz et qu’on l’utilise fréquemment, un entretien professionnel effectué par un technicien est recommandé; celui-ci ajustera le pilote et nettoiera les brûleurs pour optimiser l’effcacité du foyer. Il arrive en effet que des gens ne parviennent pas à faire fonctionner leur foyer à cause des toiles d’araignées, indique Normand Chicoine, représentant pour la Boutique Chaleur.

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus