De bonnes cuvées pour les doux plaisirs automnaux | Salut Bonjour
/kitchen/wineandcocktails

De bonnes cuvées pour les doux plaisirs automnaux

s

Des suggestions signées Philippe Lapeyrie.

À voir aussi: Des délicieux crus rares et très peu connus.

1. Un blanc pour les huîtres et autres fruits de mer en coquillage! 

Muscadet Côtes de Grand Lieu sur Lie 2019
Clos de la Butte – Éric Chevalier
Loire – France
Code : 12886831
Prix : 21,45 $
Sucre résiduel par litre : 1.7 gramme
Disponibilités : 135 succursales en province
Servir à 9-10 degrés Celsius 

Que vous aimiez les huîtres fraîches ou non, vous ne resterez nullement indifférent en dégustant ce muscadet du pays nantais! On craque pour sa pureté, sa tension, son mordant, sa digestibilité ainsi que pour sa netteté gustative. L’acidité et la tonicité sont au rendez-vous et le produit est tout sauf «mou» et pâteux. Miam! Impeccable dès ce week-end ou lors des 5-6 années suivant son achat. 

2. Un rouge pour les petits et gros gibiers, car c’est le début de la saison de chasse! 

Côtes du Rhône Villages Visan 2019
Notre Dame des Vignes – Rhonéa
Rhône – France
Code : 14014121
Prix : 17,30 $
Sucre résiduel par litre : 2.9 grammes
Disponibilités : 135 succursales en province
Servir à 16 degrés Celsius 

Cet assemblage de grenache, de syrah et de mourvèdre en offre généreusement pour seulement 17 $. Un produit qui ne renie pas ses origines sudistes et méditerranéennes en offrant des flaveurs fumées et épicées qui sont tout à fait charmantes. Le flacon pourra somnoler encore au moins 3-4 ans dans la noirceur et la fraîcheur de votre réserve personnelle. 

3. Un cru pour votre meilleure sauce à spag maison ou pour les réconfortants plats de longue cuisson ! 

Valpolicella Classico Superiore 2018
Ripasso – Guerrieri Rizzardi
Vénétie – Italie
Code : 11331681
Prix : 22,80 $
Sucre résiduel par litre : 0 gramme
Disponibilités : 15 bouteilles en ligne et 165 succursales en province
Servir à 16-17 degrés Celsius en prenant le temps de l’aérer au moins 30-40 minutes en carafe. 

Ce n’est probablement pas le genre de rouge que j’aurai servi à mes amis en pleine canicule lors du mois de juillet. Par contre, avec les journées plus fraîches qui s’installent tout doucement, voici le gaillard automnal parfait pour les plats réconfortants qui sont cuits à la mijoteuse. Un vin de bonne profondeur, passablement complexe et de bonne mouture qui possède une matière tannique présente mais pas imposante. Offrez-lui de l’oxygénation en carafe et il vous le rendra fort bien. Il tiendra aisément en cave au moins 6-7 autres bonnes années. 

À lire aussi

Et encore plus