Ovnis au Canada: Christian Page raconte l'incident de Shag Harbour | Salut Bonjour
/artsandentertainment

Ovnis au Canada: Christian Page raconte l'incident de Shag Harbour

s

LE 9H15 - Le journaliste spécialiste des phénomènes étranges et inexpliqués Christian Page revient sur une des plus célèbres histoires d’ovni au Canada. Un événement qui s’est produit en Nouvelle-Écosse en octobre 1967 : l’incident de Shag Harbour.

Ovnis au Canada: Christian Page raconte l'incident de Shag Harbour  

Le 4 octobre 1967, en début de soirée, des témoins observent une «boule lumineuse» qui se tient immobile au-dessus du port d’Halifax, en Nouvelle-Écosse. Le phénomène demeure immobile un instant avant de s’éloigner et disparaître à l’horizon. Plus tard, le même soir, à la pointe sud de la Nouvelle-Écosse, un groupe de jeunes qui roulent sur une route rurale observent trois lumières ambre qui longent la côte est, à quelques kilomètres au large. Les jeunes s’arrêtent et mettent pied à terre. L’aéronef se déplace lentement en suivant une trajectoire du nord au sud. Les témoins ont l’impression que les lumières tournent autour d’un objet sombre de forme circulaire. Les jeunes décident de se rendre au Irish Moss Plant, une usine de transformation située à Shag Harbour, un village de pêche situé à l’extrême sud de la péninsule.   

Lorsqu’ils arrivent sur place, les jeunes découvrent une demi-douzaine de personnes qui sont déjà là à observer l’objet. Ils estiment que l’engin vole à quatre ou cinq kilomètres au large. Tous pensent à un petit avion en difficulté. Les lumières ambre ont été remplacées par une lumière unique qui tourne sur l’objet comme un phare. Quelques minutes plus tard, les témoins sont rejoints par des policiers de la localité voisine de Barrington Passage. Les agents ont reçu de nombreux appels de citoyens signalant la présence d’un objet mystérieux volant au large de Shag Harbour. Puis, alors qu’ils sont tous là à observer l’objet, ce dernier perd de l’altitude et plonge dans les eaux de l’Atlantic Nord.  

Croyant à l’écrasement d’un petit avion, les policiers demandent à des pêcheurs de Shag Harbour de les conduire rapidement sur les lieux de l’écrasement. Peut-être trouveront-ils des débris, voire des survivants? Hélas, une fois sur les lieux du présumé écrasement, les policiers ne trouvent rien, sauf une curieuse mousse orangée. Aucun débris ni survivant.  

Dans les jours qui suivent, des plongeurs de la garde-côtière vont explorer les eaux de Shag Harbour, sans toutefois trouver la moindre trace de l’objet. L’affaire ne sera jamais expliquée!

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus