Comment bien s'excuser? Avec Vanessa Pilon | Salut Bonjour
/wellbeing/psycho

Comment bien s'excuser? Avec Vanessa Pilon

s

LE 9H15

Comment bien s'excuser? Avec Vanessa Pilon

Vanessa Pilon nous parle d’un geste très simple, qui peut faire une grande différence dans nos relations mais qui n’est pas toujours facile à faire : s’excuser. On explore avec elle l’importance de présenter des excuses et surtout la façon de bien le faire.   

LA RECETTE D’UNE BONNE EXCUSE SELON HARRIET LERNER

1. On formule au je

Plutôt que de dire: « Je m’excuse que tu aies été offensé par ma blague» ou «je m’excuse que TU aies eu de la peine.» dire plutôt « Je m’excuse de t’avoir fait de la peine». On ne peut pas s’excuser de la réaction de l’autre. C’est se déresponsabiliser. Aussi, éviter d’aller piger dans la feuille de route de l’autre. Exemple: Je suis désolé d’être arrivé en retard. Toi aussi tu arrives en retard souvent. 

2. Pas d’extra! On enlève le mais, et le si

L’important, c’est d’assumer la responsabilité de nos actions. 

Exemples:  

Mais: «Je m’excuse d’avoir écrasé ton chien avec ma voiture. MAIS il aurait dû être en laisse.» ou «Je m’excuse d’avoir haussé le ton, MAIS j’étais vraiment SPM ce matin» 

En ajoutant un «mais» à nos excuses, on essaie de se justifier, de se dédouaner de notre responsabilité. Ça vient vraiment atténuer la puissance des excuses. 

Si: «Je m’excuse SI je t’ai fait de la peine avec ma blague.»  

Le si vient mettre un petit doute, vient évoquer la possibilité qu’aucun tort n’ait été commis, alors que l'autre vient d’exprimer qu’il a été blessé. Ça vient minimiser ce que l’autre personne exprime, et peut être invalidant pour l’autre. 

3. Ne pas essayer d’attribuer la faute à l’autre, de trouver qui a commencé le conflit : 

«Les enfants, désolée de vous avoir crié après, mais vous étiez vraiment pas du monde ce matin» 

4. Les excuses offrent une réparation 

On offre une réparation juste du tort causé. Exemple: «pardon d’avoir fait rapetisser ton chandail à la sécheuse, si bien qu’il fait maintenant à notre enfant de 3 ans. Je vais t’en acheter un autre pour le remplacer.» La réparation n’a pas à être exagérée pour compenser pour notre sentiment de culpabilité:  

«Je m’excuse d’avoir fait rapetisser ton chandail à la sécheuse, j’en ai commandé 12 sur internet pour ne plus que tu en manques» La réparation promise doit se traduire en actions concrètes. Ça ne doit pas juste être des promesses en l’air. Sinon, le lien de confiance sera encore plus érodé. 

5. Ne pas répéter l’action qui a causé du tort  

Faut que les bottines suivent les babines. Si tu remets le nouveau chandail dans la sécheuse la semaine d’après, ça annule pas mal les excuses. 

6. Les excuses ne doivent pas être utilisées pour que l’autre se taise, ou pour acheter la paix  

«Je me suis excusée dix fois d’avoir mis ton chandail dans la sécheuse, peux-tu arrêter d’en parler et finir de te préparer? On va être en retard au resto, go!» 

7. Les excuses ne demandent jamais à la personne blessée de pardonner 

Libre à la personne qui a été lésée de l’accorder ou pas. Et il faut l’accepter. On a trop souvent tendance à croire que le simple fait d’exprimer des excuses entraîne le consentement de l’autre. C’est oublier que le refus de pardonner est parfois la seule manière de se réparer.

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus