Ghosting : quel type de personnalité se cache derrière ce phénomène? | Salut Bonjour
/wellbeing/psycho

Ghosting : quel type de personnalité se cache derrière ce phénomène?

Image principale de l'article Une nouvelle étude sur le phénomène du ghosting
Shutterstock

Les anxieux seraient plus susceptibles de se faire ghoster par leur partenaire, selon une nouvelle étude du Journal of Social and Personal Relationships.

Le ghosting est une traduction anglophone libre du mot «fantôme». Le phénomène du ghosting survient lorsqu'une personne, en relation avec une autre, cesse subitement toute forme de communication, et ce, sans donner d'explications. La plupart du temps, cette coupure se fait sans qu'il n'y ait eu d'événements particuliers. 

Darcey N. Powell, professeure de psychologie au Roanoke College, a voulu savoir qui se cachait derrière le phénomène de ghosting. Après avoir sondé 1275 personnes, elle a réussi à identifier les personnalités types qui pouvaient être susceptibles de se faire ghoster ou de ghoster. 

Les personnes ayant un type d'attachement anxieux sont celles qui sont le plus souvent victimes de ghosting de la part d'un partenaire amoureux. Ceux qui ont ce profil ont, généralement, peur du rejet et ont besoin d'approbation sociale. Ils deviennent anxieux lorsqu'ils sentent qu'une distance s'installe entre leur partenaire et eux. 

Cette étude a aussi repris d'anciens travaux réalisés sur le ghosting. Il a été établi, une fois de plus, que ceux qui avaient l'habitude de ghoster croyaient au phénomène de l'âme soeur. Ce faisant, si une relation amoureuse ne démarre pas de la façon dont ils se l'étaient imaginé, ils croient que celle-ci échouera. 

Pour en arriver à ces résultats, la professeure de psychologie s'est associée à des collègues qui étudient les relations amoureuses et le rejet. 

À lire aussi

Et encore plus