Geneviève Hébert-Dumont nous fait ses adieux | Salut Bonjour
/artsandentertainment/teamnews

Geneviève Hébert-Dumont nous fait ses adieux

Image principale de l'article Geneviève Hébert-Dumont nous fait ses adieux

Geneviève Hébert-Dumont quitte ses fonctions, après 6 ans à titre de présentatrice météo à Salut Bonjour Week-end.

Elle en a fait l'annonce sur sa page Facebook, cet après-midi. Le dimanche19 décembre prochain sera sa dernière journée au sein de l'équipe de Salut Bonjour Week-end. 

Celle qui avait brillamment remporté le concours « Job de rêve » en 2015 nous a, depuis, accompagné tous les week-ends, beau temps mauvais temps. C'est après six printemps, aux côtés d'Ève-Marie Lortie, que notre présentatrice adorée a décidé d'accrocher son micro. 

Voici un extrait de son message : 

« Le 19 décembre 2021 sera ma dernière journée comme présentatrice météo à Salut Bonjour Week-end. Après plus de 6 ans, je suis arrivée au bout de cette magnifique aventure qui a complètement changé ma vie! Ça a été une décision extrêmement difficile à prendre, mais je sais que c'est la bonne. On le dit souvent, mais Salut Bonjour Week-end c'est une famille tissée très serrée. Je quitte avec des amitiés qui vont rester toute ma vie - juste d'écrire ça, j'ai envie de pleurer! 

J'aurais pu rester juste pour la gang, mais je voyais mon 7e hiver s'en venir et je me suis dit que c'était vraiment tout pour moi! Chers téléspectateurs, être à la météo m'a offert le privilège de vous rencontrer. Que j'ai aimé vous croiser, que ce soit à la Place d'Youville ou ailleurs au Québec! Ce contact avec vous a fait une différence immense dans mes fins de semaine! On se recroisera, j'en suis certaine! »

C'est avec une pointe de nostalgie qu'elle a aussi partagé un montage photo de ses moments marquants à Salut Bonjour Week-end!
 

Colorée, pétillante et talentueuse, Geneviève Hébert Dumont nous manquera! D'ailleurs, plusieurs membres de l'équipe de Salut Bonjour se sont empressés pour souligner son dévouement durant ces six belles années. 

À lire aussi

Et encore plus