L'Ordre des médecins vétérinaires du Québec désapprouve maintenant le dégriffage | Salut Bonjour
/homeandfamily/pets

L'Ordre des médecins vétérinaires du Québec désapprouve maintenant le dégriffage

Image principale de l'article Le dégriffage des chats est maintenant désapprouvé
Shutterstock

Bien que l'onyxectomie ne soit pas interdit dans notre province, l'Ordre des médecins vétérinaires du Québec (OMVQ) désapprouve désormais la pratique sur les chats et les autres animaux.

L’onyxectomie, aussi appelé dégriffage, vise à amputer la troisième phalange de l'animal. En d'autres termes, cette pratique consiste à retirer un bout de doigt de l'animal, ce qui équivaut à retirer la première phalange chez l'être humain.

Lorsque l’Association canadienne des médecins vétérinaires s'est prononcée sur la question en 2018, la majorité des provinces se sont rangées dernière elle. Depuis, le Québec fait bande à part. 

Un avis de l'Ordre des médecins vétérinaire du Québec, paru le 18 décembre dernier, vient renverser la situation : 

« L’Ordre désapprouve maintenant la pratique de l’onyxectomie comme intervention de routine et approuve la pratique de cet acte chirurgical seulement pour des raisons médicales.

En ce sens, l'Ordre s'assurera - dans le cadre de son Programme annuel d'inspection professionnelle - que ses membres ne pratiquent plus l'onyxectomie de routine, sans expliquer les conséquences potentielles sur la santé et le comportement du chat et sans proposer de solutions de rechange. »

Il est maintenant reconnu que cette intervention médicale peut entraîner de lourdes conséquences sur les animaux qui la subissent. L'OMVQ propose plutôt aux propriétaires de stimuler les chats, notamment en utilisant un griffoire et un système de récompense. 

Facebook : l'Odre des médecins vétérinaires du Québec

À lire aussi

Et encore plus