Le théâtre La Tulipe pourrait être contraint à mettre la clé sous la porte | Salut Bonjour
/artsandentertainment/culture

Le théâtre La Tulipe pourrait être contraint à mettre la clé sous la porte

Image principale de l'article Le théâtre La Tulipe pourrait devoir fermer
@LaTulipeLeNational

Alors que le milieu culturel a été fragilisé par la crise sanitaire, le théâtre La Tulipe pourrait être contraint de mettre la clé sous la porte. Un cri du coeur a été lancé sur les réseaux sociaux.

Les raisons de cette éventuelle fermeture ne sont pas celles qui pourraient nous venir d'emblée à l'esprit. En effet, ce n'est pas la COVID-19 qui pourrait avoir raison de ce monument patrimonial, mais bien les plaintes répétées d'un voisin. 

La compagnie La Tribu, qui est responsable de l'établissement, a lancé un appel à l'aide, par une publication sur les réseaux sociaux. Elle fait face à une « injonction qui pourrait [la] mener à une fermeture des lieux sans condition ». 

Toujours selon les déclarations de l'entreprise, l'ancien entrepôt de Gilles Latulippe aurait été vendu et transformé par erreur en espace résidentiel. La personne résidant désormais dans ces lieux se plaindrait à répétition du bruit provenant de la salle de spectacle. 

À titre d'exemple, le théâtre La Tulipe cite deux événements, survenus le week-end dernier, durant lesquels la police aurait été amenée à intervenir pour les spectacles de Dumas. Les contraventions sont de l'ordre de 1000$ chacune. 

La compagnie La Tribu, qui se retrouvera en cour durant la semaine du 21 décembre, demande donc à la ville de Montréal de s'impliquer dans le dossier afin d'éviter une fermeture définitive du théâtre de variété. 

Le maire de l'arrondissement, Luc Rabouin, a réagi sur Twitter et sur Facebook, quelques heures suivant la publication. 

Le théâtre La Tulipe, situé sur la rue Papineau à Montréal, a accueilli près de 2000 spectacles de musique et d'humour. Classé monument patrimonial par le Ministère de la Culture du Québec, ce lieu est dédié aux arts de la scène depuis 1913. 

À lire aussi

Et encore plus