Une femme sur quatre victime de violence conjugale avant l'âge de 50 ans | Salut Bonjour
/wellbeing/psycho

Une femme sur quatre victime de violence conjugale avant l'âge de 50 ans

Plus d'une femme sur quatre est victime de violence conjugale avant l'âge de 50 ans.

C'est ce que révèle une nouvelle analyse, portée par des chercheurs de l'Université McGill et l'Organisation mondiale de la santé. Pour en arriver à ces résultats, les experts ont analysé pas moins de 366 études, impliquant plus de 2 millions de femmes, réparties à travers 161 pays.

Largement répandue dans le monde, la violence conjugale envers les femmes comprend autant la violence physique et sexuelle, commise par un mari, un petit ami ou tout autre type de partenaires de vie. 

Si 27% des femmes de moins de 50 ans sont victimes de violence conjugale, la vaste analyse démontre que ces chiffres sont sous-représentés puisque ces dernières sont nombreuses à ne pas rapporter ce qu'elles vivent. 

« Bien que le Canada figure parmi les 30 pays ayant les taux les plus bas de violence conjugale, il s'agit tout de même d'un problème qui touche 1 femme sur 25 », indique Mathieu Maheu-Giroux, professeur à l'Université McGill. 

Différentes mesures permettent de lutter contre cette violence. Au Québec, par exemple, le gouvernement a approuvé un projet pilote en 2021, permettant la création d'un tribunal spécial pour les victimes de violence conjugale et sexuelle. 

À lire aussi

Et encore plus