L'assurance locataire pour s'éviter des ennuis | Salut Bonjour
/homeandfamily

L'assurance locataire pour s'éviter des ennuis

Vous faites partie du tiers des Québécois qui vit dans un appartement ou une maison dont il n'est pas le propriétaire? L'assurance locataire est faite pour vous. Bien qu'elle ne soit pas obligatoire au Québec, elle demeure indispensable pour vous sauver bien des tracas advenant un malheureux incident.

En 2017, la Corporation des propriétaires immobiliers du Québec (CORPIQ) estimait à 37,8% la proportion de ménages québécois étant locataires dans leur habitation. Selon des données du Bureau d'assurance du Canada, 37% des locataires québécois ne sont pas assurés

En d'autres mots, si l'édifice dans lequel vous résidez est victime d'un incendie, l'assurance de votre propriétaire couvrira les dommages au bâtiment sans toutefois absorber les pertes d'effets personnels, comme les meubles, les équipements de divertissement ou les bijoux qui vous appartiennent. 

Si vous vous reconnaissez en lisant ces lignes, sachez qu'il est fortement recommandé d'adhérer à une protection de base pour acheter la paix d'esprit, et ce, peu importe la valeur de vos biens matériels. 

Qu’est-ce que l’assurance locataire?  

L'assurance habitation pour les locataires (ou l’assurance locataire) est une assurance des biens meubles du logement pour les locataires. Elle couvre vos biens contre le vol ou les dommages pendant que vous louez un appartement ou une maison. 

Si la couverture protège les effets personnels qui se trouvent sous votre toit, elle assure aussi ceux qui sont temporairement ailleurs. Par exemple, lorsque vous partez en vacances et que vous vous faites voler une valise. Saviez-vous que votre assurance habitation couvre aussi le vol de vos biens dans votre véhicule ou le vol de votre portable personnel dans un café ou le transport en commun? C’est un pensez-y-bien!

Toutefois, l’assurance locataire ne couvre pas la structure physique de la maison ou du bâtiment, car le propriétaire fournit normalement cette couverture par le biais de sa police d’assurance habitation. L’assurance locataire ne couvrira pas non plus les meubles ou les équipements fournis par le propriétaire, qui seront eux couverts par sa propre police.

C'est une façon simple et peu coûteuse de protéger ses biens personnels et ses frais de subsistance en cas de sinistre. Selon des données du Bureau d'assurance du Canada (BAC), la prime annuelle moyenne pour un locataire québécois est de 324 $, soit 27 $ par mois. À ce prix, ça ne vaut pas la peine de s'en passer! 

Comment trouver la bonne protection?    

Voici quelques conseils pour trouver la meilleure assurance locataire: 

1. Évaluez votre besoin : Tenez compte de votre situation personnelle et assurez-vous de souscrire à une assurance qui répond bien à vos besoins. Faites un inventaire de vos avoirs et estimez leur valeur de remplacement (à neuf). Pour établir la valeur des biens que vous souhaitez assurer, vous pouvez utiliser le formulaire du Bureau d’assurance du Canada (BAC). 

2. Magasinez : Demandez des évaluations auprès d'au moins 3 assureurs. Il existe des outils en ligne pour vous aider à comparer les compagnies d'assurance, leurs différentes protections et leurs tarifs, comme celui-ci.

3. Regroupez vos assurances : Bon nombre d'assureurs proposent des rabais susbtantiels lorsque vous regroupez vos assurances au même endroit. 

4. Augmentez votre franchise : Demandez une franchise plus élevée en gardant à l’esprit que vous devrez débourser ce montant lors d’une réclamation.

Assurance habitation pour locataires : est-ce obligatoire?   

La réponse courte est non, mais ça demeure essentiel et surtout, ça évite de nombreux ennuis en cas de sinistre. Par contre, si vous signez un nouveau bail, oui

La CORPIQ encourage fortement les propriétaires à exiger une preuve formelle d’assurance de leurs locataires chaque année. Cela dit, votre propriétaire ne peut pas vous forcer à vous assurer en cours de bail si cette exigence n’a pas été stipulée au moment de la signature.

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus